Vues

Achevé la phase d'instruction prévue par l'accord entre l'armée de terre et l'armée de l'air, onze pilotes de l'armée de l'air (AVES) qui ont obtenu la licence de pilote d'hélicoptère militaire délivrée par l'Arma Azzurra.

(par Mario Galati) A l'époque du Covid-19 en Italie comme dans le reste du monde, notre façon de vivre, de travailler et surtout de se raconter. Les mesures de précaution mises en place ont également affecté les lieux de travail où une tentative a été faite de réduire au minimum la présence physique des salariés grâce à l'institution du "travail intelligent"Et de"travail agile". Des mesures qui, d'une part, ont permis de diminuer la probabilité de contagion, d'autre part ont considérablement ralenti la réponse des différentes administrations publiques en faveur des citoyens. Dans le secteur privé, en revanche, il y a eu une forte baisse des niveaux de production par rapport aux années pré-Covid-19.

Une surprise encourageante. En parcourant les actualités sur les pages web institutionnelles des forces armées et de police, il ressort, avec des preuves étonnantes, que ce monde particulier des institutions ne semble pas avoir subi des effets particulièrement impactants sur leurs capacités même en présence de mesures strictes de confinement mises en œuvre à l'intérieur des casernes. Missions inchangées hors des frontières nationales, missions assurées à domicile, formations conjointes nationales et étrangères réalisées sans aucune limitation, activité éducative assurée. Un monde où, avec les révisions organisationnelles nécessaires, il a été possible de garantir le même rendement opérationnel et de formation que les années précédentes.

À cet égard, une nouvelle publiée hier sur le site internet de l'Armée de l'air a sauté aux yeux: "Aéronautique, Frosinone Helicopter School, cinq autres pilotes de l'armée italienne brevetés". Dans les nouvelles, il est rapporté qu'en plus de six pilotes de l'armée italienne, en 2020 seize pilotes de l'armée de l'air, quatre des Finance Guard, quatre des Les pompiers, quatre desArma dei Carabinieri, un pilote du Harbour et un pilote étranger, pour un total de 36 brevets livrer en 2020, un résultat, précise l'Armée de l'Air, qui confirme les chiffres de 2019, malgré les limitations dues à Covid-19.

Une démonstration concrète de la très grande capacité organisationnelle de nos forces armées, même en présence de difficultés d'urgence jamais rencontrées auparavant.

Un autre élément qui émerge, non secondaire, est la prédisposition innée de la Défense à créer un système, à un moment qui n'est pas exactement rose pour l'économie italienne. À cet égard, pour souligner cet esprit, un accord technique signé par l'armée de terre et l'armée de l'air le 29 novembre 2019 prévoyait, dans la période pré-Covid-19, que 11 pilotes duAviation de l'armée - VOLAILLE - a obtenu le Licence militaire pour pilote d'hélicoptère - BMPE - au 72 ° Stormo dell'Aeronautica, situé à l'aéroport de Frosinone.

L'accord technique a lancé la synergie d'activités de formation standardisées pour la réalisation du BMPE en faveur des participants AVES, en harmonie avec les lignes programmatiques Défense visant l'amélioration continue dans le domaine de la formation et l'optimisation contextuelle des ressources.

Pour former les pilotes AVES, la force aérienne, la seule force armée responsable de la délivrance de la licence de pilote d'hélicoptère militaire au niveau national, par l'intermédiaire de ses instructeurs, a opéré en coopération constante avec l'armée, dont le personnel a été affecté en mission à la 72e Escadre avec une aliquote d'hélicoptères RH-206 du Centre de formation de l'aviation de l'armée (CAAE).

Les participants, après avoir réussi la phase théorique du cours et avoir commencé la formation au pilotage à partir du printemps 2020, ils ont effectué plus de 1.000 heures de vol au total sur l'hélicoptère RH-206 susmentionné.

Un résumé de ce qui est décrit se dégage également des paroles de  Le colonel Davide Cipelletti, commandant de la 72e Escadre de l'Armée de l'air, publié sur le site Internet des forces armées: << Grâce à la coopération constante entre les deux forces armées, apporter les ajustements appropriés aux activités d'exploitation e malgré toutes les limites imposées par l'urgence épidémiologique, les termes de l'accord ont été respectés en brevetant les 11 visiteurs considérablement en avance sur le calendrier." 

Malgré la pandémie, la Défense conserve les mêmes capacités opérationnelles et d'entraînement