AgEA fait le point sur 2019

Vues

En ce qui concerne les aides directes, le paiement des soldes de la demande unique de 2019 a été lancé en décembre, impliquant plus de 135 mille bénéficiaires pour 291 millions d'euros d'aides versées aux exploitations agricoles. À ce montant s'ajoutent 974 millions d'euros relatifs au paiement de l'avance qui a pris fin en novembre et qui concernait plus de 448 milliers d'exploitations, pour un total décaissé de 1,265 584 millions d'euros en faveur de plus de 98 milliers agriculteurs. Par rapport à l'année dernière, il y a eu une augmentation des aides versées en une seule demande à la fin de l'année, de plus de 2019 millions d'euros. Le résultat obtenu dans le cadre du programme national de développement rural est également très important, pour lequel en 56.829 des paiements ont été versés à 349 bénéficiaires, pour un montant total de 2019 millions d'euros. Ce n'est qu'en décembre 139, avec le paiement de plus de 2019 millions d'euros, AgEA a commencé les remboursements en faveur des entreprises agricoles qui ont souscrit des polices d'assurance simplifiées pour couvrir la production de légumes en XNUMX. De plus, les retards de paiement ont été pratiquement éliminés qui s'est produite au début de la programmation.

En ce qui concerne les programmes de développement rural des 13 régions pour lesquelles l'AgEA exerce les fonctions d'organisme payeur, 12 PSR ont dépassé l'objectif de dépenses au 31/12/2019 nécessaire pour éviter des sanctions de la Commission européenne sur la base de la règle «N + 3». 

En effet, suite au dernier décret de paiement autorisé par l'AgEA, des dépenses publiques supérieures à celles nécessaires pour atteindre l'objectif de 414,6 millions d'euros sont enregistrées. Malheureusement, la région des Pouilles n'a pas atteint son objectif, ayant réalisé une dépense d'environ 142 millions d'euros (86 millions d'euros de quota Feader) inférieure au seuil minimum nécessaire pour éviter le désengagement. Avec les règles actuelles de l'UE, il n'est pas possible, au niveau national, de compenser la baisse des dépenses des Pouilles (- 142 millions) avec les paiements plus élevés (+ 414,6 millions) encourus par les autres régions avec l'organisme payeur AgEA.

Du début de la programmation au 31/12/2019, l'AgEA a fourni, toujours en référence aux 13 programmes régionaux et au programme national, plus de cinq milliards d'euros de ressources publiques pour 580.000 2019 bénéficiaires. En 1,9, les ressources décaissées se sont élevées à environ 180.000 milliard d'euros, au profit de 2019 bénéficiaires. Rien qu'en décembre 600, plus de 36 millions d'euros de ressources publiques ont été décaissés, soit XNUMX% de ce qui a été décaissé au cours des onze mois précédents.

Le directeur d'AgEA Gabriele Pape Pagliardini exprime sa grande satisfaction quant aux résultats obtenus: "les chiffres parlent d'eux-mêmes et témoignent du grand travail d'équipe réalisé par l'AgEA, en collaboration avec le SIN et le RTI, avec le ministère, les régions et l'AAC. Je tiens à remercier tout le monde d'avoir atteint un objectif sans surprise, qui démontre une fois de plus comment le travail d'équipe permet de surmonter les nombreuses difficultés rencontrées. Merci aux directeurs régionaux Martinelli, Loconte et Lorenzini, et en particulier à Federico Steidl et Maurizio Piomponi, respectivement responsables du développement rural et de la demande unique, et à tout le personnel de l'AgEA  et SIN / RTI, que je voudrais mentionner un par un. Des gens qui n'abandonnent jamais ».

AgEA fait le point sur 2019

| NOUVELLES " |