Le procès civil télématique avec les juges de paix commence aujourd'hui. Mesures ministérielles

Le projet Extension du procès civil télématique aux juges de paix démarre aujourd'hui, comme l'exige la réforme Cartabia. Le projet impliquait le lancement de communications/notifications télématiques à valeur juridique, la disponibilité de la fonctionnalité de dépôt dans les différentes phases de la procédure pour les acteurs externes et la création d'un portail des juges, un portail Web pour soutenir l'activité judiciaire des magistrats honoraires. 

Au cours des derniers mois, le ministère a préparé toutes les activités nécessaires pour garantir le soutien requis par les bureaux pour faciliter ce qui représente une véritable révolution copernicienne dans la justice civile. La Direction de la Transition Numérique de la Justice et la Direction Générale des Systèmes d'Information Automatisés ont, entre autres, préparé de nombreux projets de formation des personnels, mis en place, sur la base des demandes reçues, l'équipement matériel et logiciel, dans la conscience que la tâche à accomplir et l'objectif à atteindre sont d'une grande complexité et d'importance pour l'efficacité de l'ensemble du système judiciaire et nécessiteront la collaboration et l'engagement de tous les sujets concernés. 

Pour cette raison, un soutien maximal a été et sera garanti pour tous les problèmes qui pourraient survenir physiologiquement, comme cela s'est produit dans le passé pour la console du magistrat, dans la phase initiale de mise en œuvre du projet qui fait maintenant ses premiers pas. 

Afin de comprendre l'ampleur et la portée des interventions menées pour permettre, dans les délais serrés imposés, la mise en œuvre de la réforme approuvée lors de la dernière législature, il convient de noter que : 

  • les formats xsd de dépôt des documents introductifs et intra-procéduraux pour les Avocats ont été mis en place, permettant un timing adéquat pour la mise à jour inévitable et nécessaire des différents logiciels de gestion par les SSII, 
  • la fonctionnalité de dépôt et d'acceptation électronique des actes a été implémentée dans le système de registre déjà utilisé dans les greffes (SIGP),
  • Le portail des juges de paix a été créé, où les schémas xsd "de base" pour le dépôt des documents du magistrat ont été mis en œuvre et mis à disposition, ainsi que les fonctions de signature à distance et de dépôt électronique, sur le portail des juges de paix. 

En particulier, la solution applicative comprend deux systèmes clés :

  • SIGP, à l'usage des Chancelleries des Justices de Paix, fonctionnellement élargi, pour les fonctions indiquées ci-dessus ;
  • Portail des juges de paix, un portail web innovant pour soutenir l'activité des juges de paix, en analogie fonctionnelle avec les dispositions de la console du magistrat déjà testée pour les autres secteurs du contentieux civil.

La solution est mise en œuvre au niveau du district, donc sur les 26 Districts des Juges de Paix. Le Portail des Juges de Paix permet de demander la signature numérique de la procédure par les Juges de Paix, nativement prévue par la signature à distance Multisign via le canal IR habituel (responsable de l'enregistrement) ou, s'il n'est pas présent, via le signature du chef de l'Office. De plus, afin d'élargir les possibilités de signature pour ceux qui ne disposent pas encore d'une signature numérique Multisign, la signature via un dispositif SmartCard a également été envisagée, et la signature via tout dispositif personnel de signature numérique, la signature et le téléchargement de l'acte.

Il a été décidé d'avancer la publication par rapport au délai réglementaire (30 juin 2023) en utilisant certains districts expérimentaux (bureaux de Naples, Florence, Milan, Rome et Catane). 

Un groupe de travail spécial a été mis en place bien en amont avec des représentants des tribunaux, des procureurs, des avocats, du CSM, du SSM et de la DOG. 

Les activités d'expérimentation ont vu la participation de : Magistrats Honoraires, Personnel du Greffe, Avocats de l'Etat, Avocats et Indépendants à travers leurs Ordres Professionnels respectifs. 

L'implication des différents acteurs s'est faite à travers des communications transmises par les Présidents, les RID et les Magrifs des Tribunaux et Parquets, le Parquet Général, le Conseil National des Barreaux et, par extension, les Conseils des barreaux locaux. 

En termes de formation, une multiplicité d'interventions ont été mises en œuvre pour le personnel de l'UU.GG. et pour les juges, par :

  • Production et publication de supports d'information et tutoriels vidéo sur le portail e-learning du Ministère de la Justice depuis décembre 2022.
  • Planification et fourniture de plusieurs sessions de mentorat avec des méthodes de classe virtuelle et avec des sessions de mentorat et de soutien de formation sur le tas (ToJ) fournies au cours de la période 04-05 mai (total 6 sessions) - 08-12 mai (total 15 sessions) - 22 Mai-01 juin (total 27 sessions).

Jusqu'au début du mois de juin, ces sessions ont vu la réservation de 2719 utilisateurs (Juges 734, Chancellerie 1946, autres personnels 39) avec une tendance à l'augmentation continue au fur et à mesure que l'action de formation se poursuivait en vue de l'approche de la date d'entrée en vigueur du PCT pour le PIB.

D'autres canaux de soutien et de communication spécifiques ont donc été fournis à travers :

  • Les structures territoriales des CISIA, avec des interlocuteurs spécifiques dédiés au GdP, pour l'assistance sur les configurations, les équipements hw/sw, les aspects techniques et autres problèmes nécessitant un support local ; 
  • L'adresse e-mail diffusi.gdp@giustizia.it, en tant que canal de contact direct avec le Bureau de la juridiction numérique civile II, pour tout soutien concernant les sessions de test et de formation et pour toute information et clarification

Les activités se sont déroulées sur plusieurs mois avec une nette augmentation des actions de formation/mentorat par le personnel de CISIA au cours de la dernière période. Les cours ont été dispensés par la DG Personnel et soutenus par certaines actions de formation par le SSM. 

Enfin, en ce qui concerne les équipements matériels pour le GdP, il convient de noter que : 

  • le 03/05/23 le contrat SIA.95.1.A.EV.S.8/2022 Lot 4 a été stipulé pour un total de 6.712 XNUMX PC Portables dédiés aux Magistrats Honoraires ;
  • le formulaire en ligne https://forms.office.com/r/nwxfVMwwxa a été mis à disposition des Magistrats pour acquérir toutes les demandes d'attribution de PC ;
  • à ce jour, sur les 6.712 2.976 PC Portables prévus par le contrat, XNUMX XNUMX PC Portables ont été demandés via le formulaire en ligne et attribués ; 
  • avec des contrats stipulés de 2022 à aujourd'hui, environ 1033 ordinateurs de bureau ont été attribués.

À ce jour, en raison des énormes dépenses engagées, les fonds destinés aux nouveaux contrats Desktop ont été entièrement utilisés.

Le procès civil télématique avec les juges de paix commence aujourd'hui. Mesures ministérielles