Arrêté à Colleferro, un Égyptien accusé de terrorisme international

Vues

"Ne soyez pas habituel à vous habiller et à manger en facilitant votre surveillance à l'ennemi, ne gardez pas chez vous ce pour quoi vous pouvez être persécuté et ne soyez pas en proie à la colère et à l'énervement devant les autres. La provocation est un moyen d'obtenir des informations de votre part" .

Ainsi sur un chat sur Telegram un Egyptien de 37 ans né à Gharya, arrêté par le ROS il y a deux jours pour suspicion de terrorisme : il habitait à Colleferro dans la province de Rome. 

L'homme est accusé d'avoir participé à une association à des fins de terrorisme international et d'entraînement à des fins de terrorisme, comme le rapporte l'ordonnance du juge d'instruction du tribunal de Rome relative à l'enquête sur les fichiers.

Une grande partie du matériel trouvé à l'intérieur de son téléphone et des chats utilisés : des vidéos dédiées à 'loups solitaires' et djihadistes pyromanes - pour "les sensibiliser à utiliser des armes non conventionnelles pour commettre des attentats dans d'autres pays, par exemple en incendiant des forêts et des bâtiments, car de telles actions seraient plus meurtrières que la réalisation d'une attaque classique » - lit dans l'ordonnance - le cours de formation à l'utilisation du pistolet. 

En plus du manuel d'entraînement du combattant, il a également été trouvé dans les chats utilisés par le trente-sept ans l'encyclopédie des explosifs intitulée "La destruction de la croix".

"Le document comprend une partie générale sur la composition des explosifs, leur subdivision en fonction de l'efficacité et de la puissance, les différents types d'explosions, les conséquences causées par la détonation, les mesures de sécurité à adopter dans la manipulation de ces matières, la préparation et la recherche des substances à utiliser», lit-on dans l'ordonnance de garde à vue du juge d'instruction du tribunal de Rome. 
 

Arrêté à Colleferro, un Égyptien accusé de terrorisme international

| RM30 |