Stations balnéaires: des centaines, l'engagement se poursuit, le processus de réforme passera par la DPCM

Vues

«Notre engagement pour la protection et la défense des stations balnéaires se poursuit. Hier, j'ai rencontré un représentant important de la catégorie, convoqué au ministère pour faire le point sur l'avancée de la réforme des concessions. C'était une comparaison vraiment constructive dans laquelle j'ai illustré le résultat important obtenu avec la loi de stabilité, avec laquelle nous avons ordonné la prolongation de quinze ans pour l'expiration des concessions de l'Etat maritime à usage touristique-récréatif. Le processus global de réforme du secteur passera désormais par la question d'un DPCM.

Ce ne sont là que quelques éléments, mais fondamentaux, pour sécuriser le secteur, dont l’importance économique est centrale. Le fait que l'Union européenne, pour le moment, n'ait engagé aucune procédure d'infraction, confirme la validité des propositions contenues dans la loi de stabilité, nous procédons donc dans la direction identifiée pour protéger la catégorie des établissements balnéaires. Lors de la réunion d'hier à Mipaaft, j'ai réitéré mon invitation à travailler à l'unisson, en unissant mes forces et en évitant les divisions qui ne font que créer des dégâts pour le secteur ". C'est ce que déclare le ministre des Politiques agricoles, alimentaires, forestières et touristiques, Gian Marco Centinaio.

Stations balnéaires: des centaines, l'engagement se poursuit, le processus de réforme passera par la DPCM

| ÉCONOMIE |