Cérémonie de clôture de l'année académique 2021-2022

Vues

La cérémonie de clôture du cours d'enseignement supérieur XXXVII de l'année académique 2021-2022 s'est tenue aujourd'hui à Rome à l'Auditorium « Prefetto Carlo Mosca » de l'École de spécialisation des forces de police.

L'événement s'est déroulé en présence de la ministre de l'Intérieur, préfète conseillère d'État Luciana Lamorgese, du sous-secrétaire d'État à l'Intérieur, Nicola Molteni, du chef de la police - directeur général de la sécurité publique, préfet Lamberto Giannini, de le chef d'état-major de la défense, l'amiral Giuseppe Cavo Dragone, du commandant général des carabiniers, du général CA Teo Luzi, des représentants des chefs de la police financière et du département de l'administration pénitentiaire, ainsi que de l'ambassadeur d'Algérie et par le représentant de l'ambassadeur d'Ukraine, pays d'origine des auditeurs étrangers qui ont suivi le cours.

"Aujourd'hui l'ambition est célébrée, c'est-à-dire la ferme détermination non pas à atteindre des primates ou primautés stériles, mais à nous améliorer nous-mêmes et les institutions dont nous faisons partie, au-delà du raisonnable, du possible, de l'habituel, du vécu positivement, dans la conscience que" expérimenter de nouvelles choses" et "passion" donnent le sens de notre cheminement vers "l'homme nouveau" de la sécurité".

C'est par ces mots qu'a commencé le directeur de l'école, le général D. CC Giuseppe La Gala, dans son discours d'ouverture. Il a ensuite décrit les principales activités qui ont caractérisé l'année académique, donnant une concrétisation concrète aux objectifs fixés : internationalité, interinstitutionnalisation et prise de décision.

En marge de son allocution, il a présenté le nouveau logo de l'institut, qui est l'expression graphique des valeurs fondatrices de l'École représentées par les murs et voûtes comme éléments porteurs et solides dans le temps, mais aussi par la l'absence contextuelle de portes ou de fermetures symbolise l'ouverture à la confrontation et au dialogue.

Le ministre de l'Intérieur, dans son discours de clôture, en souhaitant aux participants les plus hautes réussites professionnelles, a rappelé combien l'École remplit pleinement sa mission institutionnelle, se montrant capable non seulement d'accroître et d'affiner les connaissances des élèves, mais aussi d'exercer ses fonction de formation au sens le plus élevé du terme, créant un système de valeurs commun pour tous les opérateurs du secteur de la sécurité.

En particulier, il a souligné comment l'École a accordé une attention particulière aux questions de sécurité, à travers une étude approfondie des questions fondamentales pour la protection de la légalité, telles que la réforme de la justice et la prévention administrative anti-mafia. Sans oublier les urgences actuelles vis-à-vis desquelles il convient d'affiner les stratégies de prévention et de contraste, comme les risques d'infiltration du crime organisé dans l'utilisation des fonds européens du PNRR ou la menace de la cybercriminalité, encore plus insidieuse dans le scénario actuel de conflit international.

Comme le veut la tradition, la cérémonie s'est terminée par la remise, aux titulaires du XXXVII cycle de l'Enseignement supérieur, du diplôme de fin de cycle signé par le ministre de l'Intérieur, du diplôme de réussite du master universitaire du second degré et du badges métalliques certifiant le titre d'"Ecole Supérieure de la Police - t.SFP", un moment qui marque idéalement la fin de l'année académique 2021-2022.

Cérémonie de clôture de l'année académique 2021-2022