Libye, treize Français armés ont été arrêtés en Tunisie à la frontière avec la Libye. Paris continue d'envoyer des conseillers militaires

La France aide Haftar dans sa tentative de prendre d'assaut Tripoli, et le fait de son côté. spécialistes déployés sur le sol libyen. C’est ce qui ressort des milices sur le terrain. Selon les rapports du Libya Observer, un milicien combattant pour le général Haftar a avoué qu'il avait embarqué sur un vol au départ de Benina, l'aéroport de Benghazi et se dirigeait vers Jufra. Sur le vol, il y avait 14 Libyens, 30 Egyptiens et six conseillers militaires français.

Aujourd'hui, l'agence de presse italienne Nova révèle une triste vérité, en exclusivité. Treize Français à bord de six véhicules ont été arrêtés au point de passage de Ras Jedir, à la frontière avec la Libye, alors qu'ils se dirigeaient vers Ben Guerdane, dans le gouvernorat tunisien de Médenine. Cela a été rapporté par une source de sécurité tunisienne à «Agenzia Nova». Les citoyens français ont refusé de remettre les documents, selon les procédures judiciaires tunisiennes, a précisé la source.. Pour cette raison, les 13 Français sont restés depuis hier 14 avril au poste frontière entre la Tunisie et la Libye. La nouvelle confirme en partie ce qui avait été précédemment révélé par le site d'information arabe "Arabi 21", basé au Royaume-Uni, mais considéré comme proche du Qatar et des Frères musulmans. Selon «Arabi 21», les douanes tunisiennes de Ras Jedir, à la frontière avec la Libye, avaient bloqué ces derniers jours un véhicule muni d'une plaque diplomatique avec dix citoyens français à bord, les empêchant d'entrer sur le territoire libyen. Selon le site d'information arabe "Arabi 21", les autorités tunisiennes ont refusé de Citoyens français parce qu'ils auraient été armés et qu'ils n'auraient pas voulu livrer leurs armes au point de passage frontalier. Selon le site, ce serait conseillers militaires des forces du général libyen Khalifa Haftar. Le même site affirme qu'un autre groupe de conseillers français a été identifié en Libye dans la région de Gharyan, à 75 km au sud de Tripoli. Ces conseillers aideraient les forces de Haftar avec l'aide de drones.

 

Libye, treize Français armés ont été arrêtés en Tunisie à la frontière avec la Libye. Paris continue d'envoyer des conseillers militaires

| PREUVE 2, MONDE |