Défense : l'exercice en pleine mer 2022 est en cours

Vues

L'exercice a débuté en Méditerranée le 3 mai Open Sea 22 (MA22), le grand rendez-vous de la formation marine. Au cours des trois prochaines semaines, plus de 4.000 7 femmes et hommes de 65 pays de l'OTAN et plus de XNUMX navires, sous-marins, avions et hélicoptères opéreront entre l'Adriatique, la mer Ionienne, la Tyrrhénienne et le détroit de Sicile, développant des activités qui affecteront également les territoires maritimes environnants grâce aux capacités de projection à terre exprimées par la composante amphibie embarquée. Plusieurs avions de laAeronautica Militare, y compris la chasse Euro Fighter, F35B STOVL qui opérera de Navire Cavour et moyens de commandement et de contrôle CAEW G550 et pour le ravitaillement en vol KC-767A.

L'activité, dirigée par Commandant en chef de l'escouade navale embarquée sur la Nef Cavour, elle impliquera l'état-major de la Brigade Marina San Marco et ceux des différentes Divisions Navales qui composent l'organisation opérationnelle de la Marine.

Les forces sur le terrain s'exerceront dans le domaine maritime, dont les connotations se développent également dans les contextes aériens et terrestres, et dans ceux innovants de l'espace et de la cyber-sécurité, simulant des scénarios de haute intensité et à évolution rapide permettant de vérifier les capacités d'intervention dans divers domaines, de la prévention et de la lutte contre les trafics illicites, à la lutte contre les menaces conventionnelles et asymétriques, selon un scénario réaliste avec une approche centrée sur le concept de Opérations multi-domaines (MDO) et explorer de nouvelles combinaisons d'utilisation des forces affectées. Parmi ceux-ci leOpérations de base avancées expéditionnaires (EABO), à l'étude dans l'US Navy, pour étendre le rayon d'action des forces maritimes et contrôler ainsi les zones maritimes stratégiques.  

Le fort "connoté par projection» L'exercice sera appuyé par la présence d'une force de débarquement composée de plus de 350 tirailleurs de la Brigade Marina San Marco intégré par une société de lagunari dell 'Armée italienne et deux de la Force de débarquement de la marine espagnole.

Comme pour les éditions précédentes, l'Open Sea 2022 voit la participation d'étudiants universitaires, cette année 42 de 11 universités différentes : l'Université de Bari, l'Université de Gênes, l'Université libre internationale d'études sociales (LUISS) de Rome, l'Université pour étrangers de Sienne, l'Université Sant'Anna de Pise, l'Université Federico II de Naples, l'Université de Trieste, l'Université La Sapienza de Rome, l'Université Ca 'Foscari de Venise, l'Université Alma Mater Studiorum de Bologne et l'Université catholique Université du Sacré-Cœur de Milan.

Les étudiants et les enseignants accompagnateurs sont intégrés au personnel embarqué dans les unités de l'Escadron Naval et, selon leur cursus, ils assumeront diverses fonctions, notamment celles de conseiller politique, de conseiller juridique et d'agent d'information du public, en plus d'être capables de se comparer aux systèmes de prévention et de contrôle des avaries, à la propulsion et aux éléments d'architecture navale à haut niveau technologique.

Dans le cadre plus large du renforcement des liens avec le cluster maritime national, le Confédération des armateurs (Confitarma), le Centre de Géopolitique et de Stratégie Maritime (CESMAR), les Infirmières Volontaires de la Croix-Rouge Italienne et appartenant à l'Ordre Souverain de Malte.

Les principaux objectifs de l'exercice comprennent également la poursuite de la campagne de développement des capacités du nouvel avion F-5 B de 35e génération, préparatoire à l'atteinte de la capacité opérationnelle initiale (COI) en 2024, et le processus d'intégration avec les autres forces armées et avec marines étrangères.

L'exercice se terminera le 27 mai.

Défense : l'exercice en pleine mer 2022 est en cours