Egypte: Sameh Choukry en Ethiopie pour la "crise du Nil"

Vues

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukry, se rendra à Addis-Abeba mardi prochain pour aborder, avec les autorités compétentes, le dossier épineux de la soi-disant «crise du Nil», née à la suite de la décision éthiopienne de construire un barrage le long du cours du Nil bleu clair.

L'Egypte craint que la construction du gigantesque barrage n'entraîne une réduction significative du débit d'eau du fleuve dont le Caire dépend à 90% pour l'approvisionnement en eau. Le président égyptien, Abd al-Fattah al-Sissi, a souligné en novembre l'importance de la crise, la qualifiant de "question de vie ou de mort".

Dans le 2015, l'Egypte, l'Ethiopie et le Soudan ont décidé de trouver un accord sur la question.

Le barrage «Rinascita» sera la plus grande centrale hydroélectrique d'Afrique, coûtera environ 4,2 milliards d'euros et vise à garantir à l'Éthiopie 6 6 mégawatts, soit l'équivalent de XNUMX réacteurs nucléaires.

Egypte: Sameh Choukry en Ethiopie pour la "crise du Nil"