Eni accélère le processus de décarbonisation en construisant deux nouvelles centrales photovoltaïques en Tunisie et au Pakistan

Vues

Eni renouvelle son engagement à promouvoir le développement durable dans les pays dans lesquels elle opère, dans le cadre de la stratégie de transition énergétique dans laquelle les sources d'énergie renouvelables jouent un rôle central.

Eni, par l'intermédiaire de ses propres sociétés Eni New Energy Pakistan et Eni Tunisia BV, a commencé la construction de deux nouvelles centrales photovoltaïques, respectivement à proximité du gisement de gaz Bhit (Eni op. 40%) au Pakistan et dans la concession pétrolière ADAM (Eni op. 25%) en Tunisie. Les centrales, à l'appui des activités en amont, fourniront de l'énergie verte en fonctionnant dans une configuration hors réseau.

TUNISIE

La centrale photovoltaïque Adam, située dans le gouvernorat de Tataouine, a une capacité de pointe de 5 MW. L'énergie produite sera utilisée directement par le site industriel, ce qui réduira la consommation de gaz et réduira les émissions de CO6.500 sur plus de 2 tonnes / an. L'usine, qui devrait être construite d'ici la fin du 2019 et qui fait partie de l'accord de coopération avec la Compagnia di Acto Pétrolières (Association Tunisienne d'Activités Pétrolières) pour le développement de projets de production d'énergie renouvelable La Tunisie fournit un système hybride innovant de production d’électricité avec des batteries de stockage qui facilitera l’intégration avec les turbines à gaz existantes. Eni réaffirme son engagement en faveur de la décarbonisation du système énergétique tunisien.

PAKISTAN

La centrale photovoltaïque de Bhit, d’une capacité maximale de 10 MW, produira environ 20 GWh / an (Gigawatt-heure). Cette énergie sera utilisée directement par le site industriel, réduisant ainsi la consommation de gaz et évitant l'émission de plus de 140.000 de tonnes de CO2 dans l'atmosphère au cours des prochaines années 10. Le projet, qui sera achevé d’ici octobre du 2019, prévoit l’intégration de la centrale photovoltaïque au système de production d’électricité actuel et permettra la fermeture de l’une des turbines à gaz actuellement en service, permettant ainsi de réaliser des économies de coûts d’exploitation. .

Ces projets, parmi les premiers et les plus importants du genre au monde, permettront dans les deux cas de libérer les gaz économisés et de les revendre à la vente. Eni s'affirme comme un pionnier de l'hybridation des systèmes renouvelables avec les systèmes traditionnels des sites industriels où il opère, renforçant technologiquement et économiquement la synergie entre le gaz et les énergies renouvelables.

Eni est présente en Tunisie depuis 1961 et opère dans le pays dans les secteurs Amont avec des activités concentrées dans les zones désertiques du sud et dans l'offshore méditerranéen, Gas & LNG Power and Marketing avec la gestion du gazoduc Transmed qui relie l'Algérie à l'Italie via le Tunisie et raffinage et marketing.

Eni est présente au Pakistan par 2000 et exerce ses activités dans le secteur en amont, notamment dans les permis de Bhit / Badhra (opérateur Eni 40%), Kadanwari (opérateur Eni 18,42%), Latif (Eni 33,3%), Sawan (Eni 23,68% ) Zamzama (Eni 17,75%) et Miano (Eni 15,16%). Eni opère actuellement dans l'offshore pakistanais et est également actif dans le secteur intermédiaire du pays.

Eni accélère le processus de décarbonisation en construisant deux nouvelles centrales photovoltaïques en Tunisie et au Pakistan

| ÉCONOMIE, PREUVE 4 |