Vues

Eni et Santos ont identifié de nouveaux domaines potentiels de collaboration dans le développement de champs offshore dans le nord de l'Australie, des synergies et le partage des infrastructures existantes, ainsi que des projets de captage, stockage et réutilisation du CO2 (CCUS) dans la zone de référence.

Eni, par le biais de sa filiale Eni Australia Limited, et Santos ont signé aujourd'hui un protocole d'accord non contraignant pour rechercher conjointement des opportunités de coopération dans les domaines d'intérêt suivants:

  • l'optimisation, les synergies et le partage des infrastructures entre le projet Barossa et le développement potentiel du champ Evans Shoal, l'expansion éventuelle de l'usine de liquéfaction de gaz de Darwin, ainsi que les opportunités d'étendre l'utilisation de l'infrastructure et du champ de Bayu-Undan;
  • le développement conjoint potentiel d'usines de captage, stockage et réutilisation du CO2 (CCUS), non seulement pour soutenir les actifs détenus par les deux sociétés mais également ouverts aux tiers, avec l'objectif à long terme de faciliter la création d'un hub de gestion du CO2;
  • collaboration potentielle dans de nouveaux projets en amont concernant d'autres opportunités dans la région.

Dans le nord de l'Australie et au Timor oriental, Eni et Santos sont partenaires dans le champ de gaz et de condensats de Bayu-Undan et dans l'usine de liquéfaction de gaz Darwin LNG associée. Dans le nord de l'Australie, Eni est l'exploitant des champs de gaz Evans Shoal et Blacktip; Santos est, entre autres, l'exploitant des champs gaziers de Caldita-Barossa et de l'usine de liquéfaction de gaz Darwin LNG avec une participation dans le champ gazier de Tern et Petrel.

La collaboration avec Santos représente une étape importante pour Eni sur la voie de la décarbonisation des activités en amont en Australie, en mettant à profit les compétences des deux entreprises, dans le but de réduire les émissions de CO2. Cet accord démontre l'importance d'adopter une approche synergique favorisant la coopération entre les différents acteurs du secteur. Eni a récemment lancé une nouvelle stratégie, qui conduira l'entreprise à être neutre en carbone d'ici 2050 dans toutes ses opérations, processus et produits. A terme, le gaz - qui sera de plus en plus décarboné - représentera plus de 90% de la production d'Eni.

Ce mémorandum jette les bases et témoigne de l'ambition mutuelle de consolider les alliances pour le développement durable, afin de relever ensemble le défi de la transition énergétique, de la protection de l'environnement et de la régénération des ressources naturelles; un parcours entrepris par Eni depuis 2014.

Eni est présente en Australie depuis 2000 et au Timor oriental depuis 2006.

Eni et Santos. Accord pour poursuivre les synergies dans le bassin de l'Australie du Nord et au Timor oriental