Eni et EGAS signent un accord pour augmenter la production et l'approvisionnement en gaz égyptien

Vues

Le président d'EGAS, Magdy Galal, et le directeur général des ressources naturelles d'Eni, Guido Brusco, ont signé aujourd'hui au Caire un accord-cadre qui permettra de maximiser la production de gaz et les exportations de GNL. Cet accord vise à favoriser l'exportation du gaz égyptien vers l'Europe, et en particulier vers l'Italie, dans le cadre de la transition vers une économie bas carbone.

Les parties ont convenu d'améliorer les réserves de gaz égyptiennes en augmentant les actifs gérés conjointement et en identifiant les opportunités de maximiser la production de gaz à court terme. Eni optimisera également les campagnes d'exploration dans les blocs existants et les zones nouvellement acquises dans les régions du delta du Nil, de la Méditerranée orientale et du désert occidental. Cet accord, ainsi que celui signé pour le redémarrage de l'usine de liquéfaction de Damietta l'année dernière, fournira des cargaisons de GNL pour un volume total allant jusqu'à 3 BCM en 2022 pour le portefeuille de gaz naturel liquéfié d'Eni destiné à l'Europe et à l'Italie.

Eni est présente en Égypte depuis 1954, où elle opère via la filiale IEOC. La société est actuellement le premier producteur du pays avec une production en capital d'environ 360.000 2050 barils d'équivalent pétrole par jour. Conformément à la stratégie net zéro d'ici XNUMX, Eni est engagée dans une série d'initiatives visant à décarboniser le secteur énergétique égyptien, notamment le développement d'usines de CSC, d'usines d'énergie renouvelable, de matières premières agricoles pour le bioraffinage et autres.

Eni et EGAS signent un accord pour augmenter la production et l'approvisionnement en gaz égyptien