Recettes fiscales : les recettes du premier trimestre de l'année se sont élevées à 113,4 milliards

Vues

Au cours des mois de janvier-mars 2022, les recettes fiscales constatées sur la base du critère de compétence juridique se sont élevées à 113.402 13.621 millions d'euros, soit une augmentation de 13,7 2021 millions d'euros par rapport à la même période de l'année précédente (+ 34 %). L'augmentation significative enregistrée au cours du trimestre est influencée à la fois par le report des effets positifs sur les revenus qui ont été déterminés à partir de 2020, et par les effets du décret législatif n. 104/2020 (appelé "décret de relance") et du décret législatif n. 2020/2021 (le soi-disant "décret d'août"), qui avait organisé, en 2022, les prolongations de la suspension des paiements et ensuite, en XNUMX, la reprise de celle-ci, permettant aux contribuables de les payer en plusieurs fois. Le paiement échelonné peut également déterminer les effets sur les revenus au cours des prochains mois de XNUMX.

En mars, les recettes fiscales s'élèvent à 34.366 2.245 millions d'euros (+7,0 414 millions d'euros, + 2,7 %). En particulier, les impôts directs enregistrent une baisse de recettes de 2.659 millions d'euros (-15,7%) et les impôts indirects enregistrent une évolution positive de XNUMX XNUMX millions d'euros (+ XNUMX%).

IMPÔTS DIRECTS

Au premier trimestre 2022, les impôts directs se sont élevés à 63.151 millions d'euros, en hausse de 5.065 millions d'euros (+8,7%).

Les recettes de l'IRPEF s'élèvent à 53.526 2.031 millions d'euros avec une augmentation de 3,9 1.286 millions d'euros (+ 5,5 %) : tous les postes de recettes se rapportant à l'impôt affichent des évolutions positives. En particulier, les retenues à la source sur les revenus des salariés du secteur privé enregistrent une hausse de 37 0,2 millions d'euros (+ 255 %), les retenues à la source sur les revenus des salariés du secteur public une hausse de 8,3 millions d'euros (+ 1.344 %) et les auto -précompte professionnel salarié de 180,2 millions d'euros (+ 2021 %). Des augmentations significatives des recettes ont été enregistrées pour la taxe de substitution sur les revenus du capital et les plus-values ​​(+1.039 103,0 millions d'euros, + 2021 %) en raison de l'évolution favorable du marché de la gestion d'actifs en 2020. Egalement la taxe sur la valeur des actifs des fonds de pension enregistre une hausse (+XNUMX XNUMX millions d'euros, + XNUMX%) attribuable à l'évolution positive des positions dans les régimes complémentaires de retraite à fin XNUMX, par rapport à XNUMX, et aux rendements.

Notons enfin la hausse des IRES (+51 millions d'euros, + 5,0%) et des prélèvements à la source sur les bénéfices distribués par les personnes morales (+187 millions d'euros, + 37,9%) ; l'impôt de substitution sur le revenu ainsi que les retenues à la source sur les intérêts et autres revenus du capital ont en revanche enregistré une baisse de recettes de 203 millions (-9,9%).

IMPÔTS INDIRECTS

Les impôts indirects s'élèvent à 50.251 8.556 millions d'euros, en hausse de 20,5 6.086 millions d'euros (+ 22,8 %). La TVA a contribué à la tendance positive, avec une augmentation des recettes de 4.280 18,2 millions d'euros (+ 1.806 %), en particulier la composante relative au commerce intérieur a enregistré une augmentation de 57,8 2022 millions d'euros (+ XNUMX %), tandis que la TVA sur les importations a enregistré une augmentation de XNUMX XNUMX millions d'euros (+ XNUMX %). Ce dernier résultat est largement lié à l'évolution du prix du pétrole qui en janvier XNUMX était à la hausse.

Parmi les autres impôts indirects, les recettes de la taxe d'assurance (+ € 11 millions, + 3,2 %) et de la taxe d'immatriculation (+ € 108 millions, + 9,1 %) ont enregistré des évolutions positives, tandis que le droit de timbre a enregistré une évolution négative (-64 millions d'euros, - 6,3 %).

PARTICIPER AUX JEUX

Les revenus liés aux jeux s'élèvent à 3.644 1.007 millions d'euros (+38,2 millions d'euros, + XNUMX%).

RECETTES DE L'ÉVALUATION ET DU CONTRÔLE

Les recettes fiscales provenant des activités d'imposition et de contrôle fiscal se sont élevées à 3.285 1.502 millions d'euros (+ 84,3 2.067 millions d'euros, + 1.238 %) dont : 149,2 1.217 millions d'euros (+ 264 27,7 millions d'euros, + 2021 %) ) provenaient des impôts directs et 31 2021 millions d'euros ( +73 millions d'euros, + 2021%) d'impôts indirects. La comparaison avec la même période l'année dernière n'est pas homogène car en XNUMX les activités de collecte ont été suspendues jusqu'au XNUMX août XNUMX (décret-loi n° XNUMX/XNUMX, dit « décret-bis de soutien »).

Le Bulletin des recettes fiscales pour la période janvier-mars 2022 est disponible sur le site Internet du ministère des Finances, ainsi que les annexes statistiques et la Note technique associée qui résume l'essentiel du document.

Recettes fiscales : les recettes du premier trimestre de l'année se sont élevées à 113,4 milliards