Europe de l'Est, groupes paramilitaires d'extrême droite en possession d'armes lourdes et de chars

Après la publication d'un rapport sur la sécurité par le journal tchèque "Mlada Fronta Dnes", les agences de sécurité d'Europe de l'Est se sont déclarées préoccupées par l'augmentation du nombre de groupes paramilitaires d'extrême droite dont les membres semblent posséder des armes lourdes et dans certains cas de véhicules blindés et de chars.

Le rapport, produit par le Service d'information sur la sécurité (BIS), la principale agence nationale de renseignement intérieur, a fourni des détails sur les activités récentes d'un groupe qui se fait appeler la "National Home Guard", une milice d'extrême droite anti-immigration qui les experts disent qu'il compte au moins 3.000 XNUMX membres répartis dans toute la République tchèque.

Bien que cela soit officiellement démenti, le groupe serait la branche armée de la National Democracy, un parti politique nationaliste d'extrême droite qui a recueilli 30.000 voix lors des dernières élections présidentielles des 12 et 13 janvier 2018.

Le rapport de la BRI indique que la "Garde nationale intérieure" compte 90 succursales dans tout le pays et est désormais en possession d'importantes quantités d'armes, certaines d'entre elles étant introduites en contrebande en République tchèque depuis la Libye. De nombreuses filiales majeures de l'organisation, dans les villes de Prague, d'Ostrava et ailleurs, organisent régulièrement des sessions de formation sur les armes à feu dans des lieux secrets. Dans certaines petites villes du pays, où la présence policière est limitée, la Garde nationale de l’intérieur a organisé des patrouilles armées ciblant les immigrants, en particulier ceux originaires de pays à majorité musulmane. En outre, selon le rapport de la BRI, le groupe a récemment commencé à recruter massivement les rangs de la police et de l'armée tchèques.

La nouvelle de "Mlada Fronta Dnes" arrive juste un mois après qu'un reportage de la BBC a révélé que deux milices d'extrême droite en Slovaquie avaient commencé à s'entraîner dans une base paramilitaire qui contenait des véhicules blindés et des chars. La base appartient aux Night Wolves, un gang de motards connu pour sa position anti-immigrée et anti-UE.

Récemment, cependant, les Night Wolves se sont entraînés aux tactiques paramilitaires en coordination avec deux autres groupes, les Slovaques Levies et NV Europe, a déclaré la BBC.

Située dans le village de Dolna Krupa, à 45 km au nord de la capitale slovaque, Bratislava, la base abrite plusieurs chars et autres véhicules blindés. Les Night Wolves affirment que l'installation abrite un musée de la Seconde Guerre mondiale, ce qui expliquerait la présence de véhicules militaires. La BBC a une opinion différente, réitérant que le groupe est soupçonné d'utiliser la base pour former des séparatistes ukrainiens pro-russes et d'autres groupes paramilitaires d'Europe de l'Est.

Le rapport de la BRI indique que les groupes paramilitaires d'extrême droite en Tchécoslovaquie et en Slovaquie - qui jusqu'en 1993 étaient des régions de la Tchécoslovaquie unifiée - entretiennent des contacts réguliers les uns avec les autres.

Europe de l'Est, groupes paramilitaires d'extrême droite en possession d'armes lourdes et de chars