La France et l'Allemagne protagonistes en 2022 aux côtés de l'Italie

Vues

La France et l'Allemagne seront protagonistes en 2022, Paris assurera la présidence du semestre communautaire tandis que Berlin assurera la présidence du G7. Il y a de nombreux nœuds à résoudre, de la pandémie à l'urgence climatique, du contraste stratégique avec la Russie et la Chine à la croissance économique.

L'Allemagne veut faire le G7"précurseur d'une économie climatiquement neutre et d'un monde équitable», a souligné la chancelière Olaf Scholz. Le réchauffement climatique est une bataille clé pour Berlin, qui a une forte empreinte environnementale dans le nouveau gouvernement. Dans cette optique, le G7 sera appelé à consolider les engagements pris pour atteindre le zéro émission d'ici 2050. Compte tenu des freins posés par les grandes économies émergentes, comme la Chine et l'Inde, ancrées au charbon.

Chapitre Pandémie. Une répartition équitable des vaccins est nécessaire car le déséquilibre des vaccinations entre le nord et le sud du monde continue de favoriser la circulation du virus.

Tensions dans le monde. 2021 clôturé avec quelques lueurs alluméesUkraine, après un long appel téléphonique entre Joe Biden et Vladimir Poutine. Le dialogue entre les deux administrations se poursuivra directement à Genève dans les prochains jours mais, au-delà de la forme, le fond est que les troupes russes restent massées à la frontière et Moscou risque de lourdes sanctions s'il venait à envahir la région séparatiste du Donbass. Berlin, grâce à ses liens consolidés avec Moscou, tentera une médiation. La présidence allemande devra donc faire face à des problèmes de plus en plus complexes dossier Chine, à la lumière de la position agressive de Pékin en Asie-Pacifique et de sa politique controversée des droits de l'homme, de Hong Kong au Xinjiang.

Semestre français à la présidence de l'UE. Trois domaines sont les domaines prioritaires de la présidence du semestre européen : le salaire minimum, la régulation des géants du numérique et une taxe carbone sur les produits importés. Mais il y a bien plus pour Emmanuel Macron, qui devra au printemps concourir pour une reconfirmation à l'Elysée. "2022 doit être l'année d'un tournant européen», a-t-il déclaré dans son discours du Nouvel An, appelant à une Europe « puissante et souveraine ». Et donc réforme Schengen pour « mieux protéger les frontières » face aux crises migratoires e défense commune. La clé de voûte sera cependant la consolidation de la reprise économique après le choc de la pandémie. Dans ce contexte, le débat sur la réforme du pacte de stabilité, suspendu jusqu'en 2023.

La France est l'un des principaux pays en tête de ceux qui veulent des règles budgétaires plus larges, comme séparer les investissements verts et numériques du déficit des pays. Paris pourra compter du côté de Rome : de plus en plus lié après Traité du Quirinal. La France et l'Italie attendent également beaucoup de l'Allemagne, dans la mesure où le nouveau gouvernement social-démocrate semble avoir abandonné le rigorisme de Merkel. A tel point qu'il se met à raisonner ses partenaires sur une réforme de Maastricht.

La France et l'Allemagne protagonistes en 2022 aux côtés de l'Italie