Justice. Réunion de Cartabia - magistrats honoraires

Vues

La ministre de la Justice, Marta Cartabia, a rencontré ce matin Stefania Cacciola, Monica Cavassa et Massimo Libri, anciens membres - pour la magistrature honoraire - de la commission ministérielle de réforme, présidée par Claudio Castelli.

Dans l'interview, le garde des sceaux a illustré les grandes lignes d'action en cours, à la lumière des indications de la Commission européenne, qui a ouvert une procédure d'infraction contre l'Italie sur ce point.

Nous travaillons sur deux axes d'intervention.

La première hypothèse est la possibilité d'une stabilisation dans les fonctions actuelles de l'ensemble de la magistrature honoraire en service, selon une procédure à achever dans les trois ans, en fonction de l'ancienneté dans les fonctions.

La stabilisation doit avoir lieu par une vérification - conformément à l'art. 97 de la Constitution - à travers des tests dont les modalités sont en cours de définition, visant à valoriser les expériences antérieures et à prendre en compte les procédures de confirmation déjà existantes.

La deuxième possibilité offerte aux magistrats honoraires en service, en alternative à la stabilisation, est une indemnité forfaitaire, calibrée sur la base des années de service accumulées.

Quant au salaire, il fait actuellement l'objet de nouvelles discussions entre le ministère de la Justice et le ministère de l'Économie et des Finances, afin d'arriver, dans la mesure du possible, à un résultat correspondant aux indications fournies par la commission ministérielle.

Les modifications seront introduites en tant qu'amendement du gouvernement au prochain projet de loi de finances - à soumettre au débat parlementaire - afin d'assurer des réponses définitives à la catégorie d'ici le 31 décembre 2021.

La ministre Cartabia et les trois membres de la commission ministérielle s'accordent sur la nécessité de continuer à travailler dans un climat de collaboration sereine et mutuelle.

Justice. Réunion de Cartabia - magistrats honoraires