Irma, l'ambassade d'Italie à La Havane mobilise deux unités opérationnelles

Vues

A la suite du passage de l'ouragan Jose sur Cuba, et au moment de l'impact d'Irma sur les côtes de la Floride, l'information, l'assistance et la planification du travail d'autres scénarios possibles de réponse à la crise. Le consulat général d'Italie à Miami - selon ce que l'on apprend des sources de la Farnesina - reste opérationnel et, au cours des dernières heures, a continué à fournir un soutien et des orientations aux compatriotes de Floride afin qu'ils puissent atteindre des endroits sûrs. Pour les îles Vierges britanniques, toutes les indications reçues en ce qui concerne la présence de touristes italiens sont transportés aux autorités britanniques, qui coordonnent les premiers soins. A Cuba, l'ouragan Jose a causé des dégâts et pannes d'électricité importantes, mais il n'y a actuellement pas de victimes ou de blessés parmi les compatriotes. Pour l'instant, il n'y a pas de victimes italiennes même aux Antilles françaises et néerlandaises et deux "noyaux opérationnels" ont été activés à Curaçao, aux Antilles néerlandaises, et à Guadalupe, aux Antilles françaises.

L'ambassade d'Italie à La Havane reste mobilisée pour apporter une assistance aux touristes sur l'île, en vue d'une restauration progressive des services et des correspondances, y compris les vols nationaux et internationaux, suspendus pour aujourd'hui. En ce qui concerne les Antilles françaises et néerlandaises, le lien avec les autorités de la France et des Pays-Bas reste constant, soucieux de garantir l'ordre public et de coordonner les flux d'aide sur leurs territoires respectifs. Il n'y a actuellement aucune victime italienne. Afin d'anticiper au maximum la préparation des activités d'assistance, deux «unités opérationnelles» ont déjà été activées à Curaçao, aux Antilles néerlandaises, et à Guadalupe, aux Antilles françaises. En raison des dommages subis et de la priorité donnée à l'afflux de produits de première nécessité pour venir en aide aux victimes et blessés, les aéroports de l'île de Saint-Martin sont toujours fermés aux vols réguliers, et aucun pays européen n'a au moment, a reçu l'autorisation d'accéder à leurs propres moyens ou d'aide. La cellule de crise de la Farnesina, en liaison avec nos bureaux diplomatiques à Paris et à La Haye, continue de demander aux autorités locales de prêter toute l'aide possible aux touristes italiens en difficulté et actuellement dans l'impossibilité de partir. L'indication des compatriotes reste que de rester dans des endroits sûrs où ils sont équipés de produits de première nécessité ou d'aller aux centres d'assistance mis en place au niveau local. Dès que des nouvelles de la réouverture des sorties de l'île, les ports et les aéroports, nous vous fournirons toutes les informations nécessaires et un soutien supplémentaire.

Irma, l'ambassade d'Italie à La Havane mobilise deux unités opérationnelles