Mer Rouge : Début de la mission européenne « Aspides »

Éditorial

En mer Rouge, un navire battant pavillon grec mais appartenant à des Américains a tiré la sonnette d'alarme suite à une attaque de missile au large du Yémen. Une intervention militaire était nécessaire. C'est ce qu'a rapporté la société de sécurité maritime Ambrey, précisant que l'équipage était resté indemne. Les Houthis venaient de prétendre avoir touché un autre cargo britannique dans le golfe d'Aden, le Rubymar, avec des missiles anti-navires. Le Rubymar, un vraquier battant pavillon du Belize, est immatriculé au Royaume-Uni et exploité depuis le Liban. L'attaque a eu lieu dans le détroit de Bab al-Mandeb. Le navire se dirigeait vers le nord, en direction des Émirats arabes unis, et avait pour destination finale la ville bulgare de Varna. 

Alors que les actions des rebelles Houthis se poursuivent, malgré la mission militaire anglo-américaine »Gardien de la prospérité" Hier, le Conseil européen a lancé la mission, à caractère purement défensif, appelée Aspides. La mission est chargée de défendre le trafic marchand occidental en mer Rouge. La décision de lancer une opération militaire avait déjà été discutée lors de la réunion informelle des ministres de la Défense de l'Union européenne le 31 janvier.

L'annonce de la Défense italienne a été immédiate, à travers les propos du ministre Guido Crosetto:

"L'Europa, cohésif, a approuvé la mission Aspides, en réponse à la crise en cours en Mer Rouge, ce qui met à mal la stabilité économique du vieux continent et de l’Occident en général. La Défense, après approbation du Parlement italien, pourra apporter sa contribution et assumer le commandement embarqué de l'Opération, comme le demande leL'Union européenne. L'Italie, consciente de l'importance stratégique de la zone, jouera également un rôle important en favorisant la coordination de la mission avec lesoperazione EUNAVFOR ATALANTE, dont nous avons pris le commandement tactique le 8 février dernier ».

"Une réponse nécessaire à la guerre hybride – a poursuivi le ministre - que Hout se poursuivent dans le Détroit de Bab el-Mandeb, coupant les voies de communication qui alimentent de nombreux pays, dont le nôtre, impactant leurs économies et créant un désavantage concurrentiel pour l'Occident au profit des autres nations, dont les navires ne sont pas attaqués. ». 

En ce moment, dans la Mer Rouge, il y a le Destructeur Caio Duilio, écrit le ministère, engagé à assurer une surveillance maritime pour protéger les unités marchandes et garantir la sécurité des routes commerciales.

La zone d'opération établie par le mandat de l'UE englobe l'espace maritime entre Bab el Mandeb e Hormuzinclus Mer Rouge, golfe d'Aden, mer d'Oman, golfe d'Oman et golfe Persique.

Aspides, comme décidé au niveau européen, sera une opération défensive qui se concentrera sur la protection des navires contre les attaques en mer, dans le respect des règles du droit international, pour protéger le principe de liberté de navigation et en soutien direct aux intérêts.

Mer Rouge : Début de la mission européenne « Aspides »