Vues

Également au cours du week-end, de nombreuses interventions des carabiniers ont eu lieu pour des partis clandestins et des violations de la réglementation anti-covid.

Hier soir 03 avril, vers 18h30, à Milan, dans le cadre des services de contrôle ciblés sur le respect des réglementations nationales sur l'endiguement de la pandémie de covid-19, des soldats du Radiomobile Nucleus sont intervenus dans la Via Tucidide, où certains habitants avaient signalé des bruits venant d'une maison au 112 NUE. Sur place, les militaires ont constaté la présence, dans un appartement au premier étage, de 16 personnes écoutant de la musique forte.

Parmi les participants à la fête, dans la trentaine, étudiants universitaires, un seul d'entre eux résidait en tant que locataire dans l'appartement, tandis que les 15 autres résidaient ailleurs. Toutes les personnes présentes ont donc été identifiées et sanctionnées pour violation de l'art. 2 du décret législatif 33/2020 en relation avec l'art. 35 alinéa 2 de la dpcm du 02 mars 2021 («interdiction de circuler à l'intérieur de la commune»).

Toujours en fin d'après-midi, à Buccinasco, via Resistenza, le personnel de la station locale des Carabiniers ainsi que le personnel de la section Radiomobile, le service de contrôle préventif de la région, sont intervenus dans un bar, où plusieurs jeunes se sont réunis avec l'intention de consommer des boissons à la fois. à l'extérieur et à l'intérieur. Dans les circonstances, 25 (vingt-cinq) garçons ont été identifiés, tous italiens, adultes qui seront sanctionnés pour avoir enfreint les dispositions sanitaires en vigueur pour contenir la propagation du covid-19. En outre, l'armée a procédé à la fermeture de l'activité pendant des jours. 5 (cinq). 

Au cours de la nuit, à Milan, dans le cadre de services de contrôle ciblés sur le respect des réglementations nationales sur l'endiguement de la pandémie de covid-19, des soldats du Radiomobile Nucleus sont intervenus dans la Viale Piceno, où un condominium avait signalé 112 bruits NUE provenant de une maison dans le bâtiment. Sur place, les militaires ont constaté la présence, dans un appartement du quatrième étage, de 19 personnes qui écoutaient de la musique forte et consommaient de l'alcool. Parmi les participants à la fête, dans la vingtaine, des étudiants universitaires «hors site», seules deux filles se sont avérées domiciliées en tant que locataires de l'appartement, tandis que les 17 autres résidaient ailleurs. toutes les personnes présentes ont donc été identifiées et sanctionnées pour violation de l'art. 2 du décret législatif 33/2020 en relation avec l'art. 35 paragraphe 2 de la dpcm du 02 mars 2021.

Milan: violations du règlement de confinement Covid-19: contrôles par les carabiniers