Menaces en chat : la police d'État fouille un Florentin de 45 ans

Vues

Chez lui, DIGOS a découvert un petit arsenal d'armes de poing

"Nous avons besoin de kamikazes ici... qui se font exploser avec l'un de ces politiciens criminels corrompus...", c'est ce qu'un internaute a posté hier soir sur un chat dans lequel des opinions et des nouvelles sur l'évolution de la pandémie sont échangées pacifiquement. 

Le DIGOS de Florence a identifié et fouillé la personne soupçonnée d'être l'auteur du post : il s'agit d'un Florentin de 45 ans déjà connu des Forces de Police. 

Dans sa maison, les enquêteurs ont découvert un petit arsenal d'armes de poing : des couteaux de différentes tailles et types, quelques poignards, une machette, une hache, des poings américains, une matraque télescopique, des étoiles à lames et pointes acérées et même un pistolet à air comprimé. manque le bonnet rouge attendu.

L'homme qui aurait réitéré qu'il n'avait jamais eu l'intention de mener une quelconque forme de manifestation violente "NO VAX" et "NO GREEN PASS", était actuellement dénoncé pour les délits de détention illégale d'armes et de menaces.

DIGOS poursuit ses activités de prévention et de lutte contre ces formes de violence qui en fait limitent et entravent la liberté de pensée de tous ceux qui, avec conscience et sens civique, expriment librement leur opinion sur des questions de grand intérêt social.

Menaces en chat : la police d'État fouille un Florentin de 45 ans

| CHRONIQUES, PREUVE 3 |