MIPAAF, Bellanova rencontre Origin Italia

«Système d'indication géographique stratégique pour la chaîne alimentaire. Un gage renouvelable pour les AOP et IGP est important pour garantir la liquidité "

«Le système des indications géographiques est et reste un pivot fondamental des politiques de développement agroalimentaire du pays. Un vrai monde d'excellence et une énorme force concurrentielle que nous devons absolument défendre.

C'est la raison pour laquelle, dans les choix sur l'étiquetage nutritionnel facultatif, nous avons fermement dit que les AOP et IGP devaient être exclus. Nous ne pouvons pas confondre le consommateur avec les feux de signalisation sur les produits lorsqu'il existe une marque européenne qui certifie leur qualité.

Maintenant, nous devons continuer à travailler ensemble pour qu'aucune des entreprises qui produisent de la qualité ne soit affaiblie par la crise actuelle, pour renforcer les chaînes d'approvisionnement et les relations entre les producteurs primaires et les transformateurs en renforçant et en multipliant la valeur du système géographique et le lien inséparable entre l'alimentation et le territoire, sans revenir en arrière. en effet, dans la lutte contre les contrefaçons et les imitations de nos indications géographiques.

Pour la défense des indications géographiques, certaines initiatives sont déjà dans la Cura Italia: je pense au Fonds Indigent où, comme vous le savez, j'ai proposé une allocation de 50 millions d'euros dont 27 iront à des produits AOP comme les fromages, les jambons et les charcuteries. Pendant que nous travaillons à la mise en œuvre immédiate de l'engagement renouvelable pour les produits AOP et IGP, y compris les vins et spiritueux. Nous avons déjà préparé le projet de décret et nous aurons besoin de l'aide des Consortiums pour identifier les caractéristiques de chaque produit à engager. Un instrument qui peut donner un coup de main sur le front de la liquidité ".

C'est ainsi que la ministre Teresa Bellanova lors de la réunion qui s'est tenue hier après-midi en visioconférence avec OriGin Italia, avec les propositions stratégiques du secteur AOP - IGP présentées par l'Association qui rassemble 64 Consortia représentant plus de 90% des productions Italien avec indication géographique.

"Bien que la chaîne d'approvisionnement alimentaire ait continué à travailler avec une grande détermination et responsabilité au cours des derniers mois, la souffrance de certains segments d'excellence très importants a également suivi le blocus du segment ho.re.ca. et la réduction des exportations est évidente et il est donné que j'ai déjà attiré l'attention de l'ensemble du gouvernement ", a poursuivi le ministre à l'issue de la réunion qui a vu, entre autres, la participation de Nicola Cesare Baldrighi, président d'OriGin Italia, Cesare Mazzetti, président de la Fondation Qualivita, Mauro Rosati, directeur général de Qualivita, et du député européen Paolo De Castro.

"C'est précisément pour cette raison", a conclu Bellanova, "ces dernières semaines, nous avons analysé et accordé diverses dérogations aux spécifications et il y a toujours ma pleine disponibilité et celle de toute l'administration pour faire face aux problèmes actuels, ainsi que pour accueillir propositions pour protéger un segment qui représente la qualité italienne dans le monde entier. Et sur la promotion, qui doit être la priorité des prochaines semaines, je pense qu'il est absolument nécessaire de se coordonner et d'être des protagonistes avec une contribution de projets et d'idées à la table du ministère des Affaires étrangères ".

MIPAAF, Bellanova rencontre Origin Italia