MiPAAF : Ministre Patuanelli chez Cibus,

Vues

Accent mis sur la sécurité alimentaire, la durabilité économique et sociale et l'étiquetage des aliments

Sécurité alimentaire, durabilité économique et sociale, étiquetage des aliments. Telles sont les questions abordées par le ministre de l'Agriculture Stefano Patuanelli lors de l'inauguration de CIBUS - le 21e Salon international de l'alimentation en cours à Parme.

Lors de la conférence d'ouverture du CIBUS, en présence de Renzo Sartori - Président Numéro 1 et Association NEXT, Ambrogio Invernizzi Président Inalpi, Michele Andriani PDG Andriani Pasta Felicia, Antonio Auricchio Président AFIDOP et Manlio Di Stefano Sous-secrétaire d'État au Ministère des Affaires étrangères et de l'International coopération, le ministre Stefano Patuanelli a mis l'accent sur la question de la durabilité qui représente le présent et l'avenir de l'agriculture, sur la centralité de la question de l'énergie en ce moment et sur l'importance des opportunités qui peuvent découler du PNRR, à commencer par le parc agricole et le développement du biométhane, qui visent à accompagner l'autonomie énergétique des entreprises agricoles, des Contrats Supply Chain pouvant renforcer la structuration et l'efficacité de nos filières de production et de la Mécanisation et sur les démarches à entreprendre également en matière de simplification et de -bureaucratisation, mise en œuvre Les outils que les entrepreneurs connaissent déjà, pour pouvoir les utiliser au maximum : le seul outil dont nous disposons pour produire de plus en plus de nourriture, impactant moins et accessible à tous, c'est l'innovation.

Dans l'après-midi, le ministre Patuanelli a participé à l'Assemblée nationale fédéralementare intitulée « Du Covid à la guerre : le droit à l'alimentation, la cohésion sociale. Le rôle de l'industrie alimentaire "avec sen. Pier Ferdinando Casini, le président de Confindustria Carlo Bonomi, le président de Federalimentare Ivano Vacondio et le secrétaire général de la Banque alimentaire Marco Lucchini.

Le ministre a analysé les répercussions de la guerre entre la Russie et l'Ukraine sur l'agroalimentaire et la sécurité alimentaire, mis en crise par la guerre. En ce qui concerne la PAC, Patuanelli a réitéré la nécessité d'évaluer un régime transitoire pour la prochaine période sans introduire de changements radicaux, de ne pas reculer devant la nécessité d'une agriculture productive et plus compatible avec l'environnement, en trouvant les outils pour dépendre de moins en moins de la niveau européen des importations en provenance des pays tiers pour les produits agroalimentaires.

Enfin, Patuanelli, en ce qui concerne le système d'étiquetage, a souligné que 2022 sera une année qui nous verra très occupés au niveau européen pour la révision simultanée de la législation sur l'étiquetage des aliments et des vins et du système des indications géographiques. L'Italie propose, comme alternative au Nutriscore, comme on le sait, l'adoption de la Batterie Nutrinform. Le nouvel avis de l'EFSA confirme la validité de la position italienne et du Nutrinform, clarifiant l'importance du régime alimentaire global, des portions et des valeurs journalières de référence (DRV) pour les nutriments.

MiPAAF : Ministre Patuanelli chez Cibus,

| ÉCONOMIE |