Niger et Irak, campagne Coopi pour l'éducation des enfants

Plus de 6,4 millions d'enfants dans le monde sont des réfugiés et des personnes déplacées, contraints de se déplacer dans leur propre pays ou de traverser la frontière en raison de guerres et d'autres situations d'urgence. Plus de la moitié, soit 3 millions d'enfants âgés de 5 à 17 ans, n'ont pas pu fréquenter l'école l'année dernière (données du HCR). En Iraq, en particulier, où l'on estime qu'il y a environ 3,1 millions de réfugiés en déplacement à l'intérieur des frontières, plus 239.000 2016 réfugiés syriens, la présence d'engins non explosés rend difficile les déplacements vers l'école. Au Niger, cependant, 151 écoles situées le long de la frontière avec le Nigéria ont été fermées en 32. On estime que 100 enfants sur 35 dans la région de Diffa ne vont pas à l'école et seuls 2013% des élèves achèvent le parcours scolaire. Les situations de crise ont un effet destructeur sur l'accès à l'éducation: de nombreuses écoles ferment, les familles déplacées n'ont pas les moyens de payer les frais de scolarité, les déplacements forcés éloignent les enfants de l'école, augmentant le risque de participation à des groupes armés et dans le crime organisé. Les filles, en particulier, sont deux fois plus susceptibles que leurs homologues masculins de quitter l'école dès leur plus jeune âge, avec un risque élevé d'être victimes de violences sexuelles et de mariages précoces forcés. Pour garantir l'accès à l'éducation aux mineurs réfugiés et déplacés même dans des contextes de conflit et de violence, COOPI - Coopération internationale mène des interventions éducatives d'urgence, notamment au Niger, où des milliers de personnes ont trouvé refuge contre la violence du groupe terroriste de Boko Haram, et en Irak, où la guerre dure depuis 28. Pour continuer à le faire, COOPI lance la campagne «Help a warrior», à laquelle il est possible de contribuer jusqu'au 45541 janvier par SMS et appels au numéro de solidarité XNUMX. Les petits guerriers soutenus par COOPI sont les enfants qui, chaque jour dans ces pays, défient les menaces et les dangers pour faire ce qui est normal et évident dans d'autres parties du monde, comme aller à l'école et avoir une éducation. ?

Niger et Irak, campagne Coopi pour l'éducation des enfants

| Insights, NOUVELLES ", MONDE, PRP canal |