Aujourd'hui le premier décret sur le Pass Vert a été converti en loi au Sénat, le deuxième plus vaste est déjà en chantier

Vues

Cette semaine le prochain Conseil des ministres se prononcera sur un deuxième décret qui étend l'obligation du laissez-passer vert de manière plus structurée, y compris à tous les agents publics. La conversion en loi de ce nouveau décret doit intervenir d'ici le 10 octobre prochain pour permettre aux citoyens de pouvoir réaliser le plus de vaccins possible. et donc être prêt pour les nouvelles mesures.

Les troisième dose du vaccin anticovid aux sujets immunodéprimés. C'est ce qui a été décidé hier lors d'une réunion en présence du ministre de la Santé Roberto Speranza et le Commissaire aux Urgences Francesco Figliuolo

Décret-loi sur le laissez-passer vert. la Alliage il ne présentera pas d'amendements au décret sur le laissez-passer vert, qui arrive aujourd'hui au Sénat, mais seulement des agendas. C'est ce que montrent des sources du groupe parlementaire sur la mesure qui a provoqué ces derniers jours des tensions dans les forces majoritaires, notamment après le vote des députés de la Ligue de certains amendements anti-verts en commission des affaires sociales de la Chambre. Maintenant, dans le deuxième passage de la disposition, au Palazzo Madama, le parti de Matteo Salvini choisit de ne pas proposer de modifications au texte. La Chambre avait présenté des amendements en commission et retirés en Chambre après une médiation sur le vote de confiance qui avait été redoutée mais non placée. Pourtant, certains ligueurs avaient voté en faveur des amendements des Frères d'Italie, qui s'étaient toujours opposés à la généralisation du pass vert.

Ainsi, le décret-loi sur le laissez-passer vert arrivera au Sénat, d'abord avant l'examen de la commission des affaires constitutionnelles (prévu à 12.30h21) et quatre heures plus tard à l'hémicycle, où la discussion pourrait commencer sans le mandat du rapporteur. Il s'agit de l'accélération de la disposition qui expire le XNUMX septembre et qui a été approuvée à la Chambre la semaine dernière dans des moments de tension. Avec le vote au Palazzo Madama, le décret sera converti en loi. Mais l'hypothèse d'une confiance du gouvernement n'est pas exclue, avec les difficultés qui en découlent notamment pour la Ligue. En attendant, et bien qu'aucune date limite n'ait encore été fixée pour la présentation des amendements, la FdI annonce qu'elle présentera une cinquantaine d'amendements, la plupart de ceux proposés à Montecitorio. Une quinzaine de changements seront également proposés par les anciens sénateurs du M5s fusionnés en  Il existe une alternative, aussi contrairement ànouvelle prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 31 décembre 2021 prévue par le décret

"Avec un calendrier aussi serré, la possibilité de discuter d'aspects très importants est à nouveau annulée - plainte Mattia Crucioli di Il existe une alternative - mais une chose était qu'au début de la pandémie, maintenant il n'y a plus la même situation de stress dans les hôpitaux, pourtant on ne sait même pas si on pourra déposer des amendements en commission demain". Pour la Ligue - rapportent certains sénateurs - chaque décision sera prise demain, sur la base des indications de la présidence de la commission des affaires constitutionnelles. 

Quels changements pour l'école

« Jusqu'au 31 décembre 2021, levée de l'état d'urgence, afin de protéger la santé publique, toute personne qui accède à toutes les structures de l'école, des établissements d'enseignement et de formation", "Doit posséder et doit exhiber la certification verte Covid-19". L'obligation de présenter le Pass est valable pour toute personne entrant dans une école mais il ne s'agit pas d'étudiants et qui est exempté du vaccin. Les contrôles relèvent de la responsabilité des administrateurs scolaires et, dans le cas du personnel extérieur aux écoles, également de leurs employeurs respectifs. La règle s'applique également aux jardins d'enfants et aux écoles du soir.

RSa 

Travailler dans un RSA, même en tant que personnel externe, entraînera l'obligation de vacciner. Ceux qui veulent s'échapper seront suspendus de leur travail et ne recevront aucun salaire. L'obligation exclut "les sujets dispensés de la campagne de vaccination sur la base d'un certificat médical approprié délivré selon les critères définis dans la circulaire du ministère de la Santé". Pour tous les autres qui veulent éviter la vaccination, donc, « la suspension de l'exécution du travail » est introduite, ce qui « implique qu'aucun salaire ou autre rémunération ou émolument, quelle qu'en soit l'appellation, n'est dû » jusqu'à ce que « l'obligation de vaccination soit remplie ou, à défaut , jusqu'à l'achèvement du plan national de vaccination et en tout état de cause au plus tard le 31 décembre 2021. 

Employés dans les bars, restaurants, cinémas, gymnases et chauffeurs

Au prochain Cdm il sera décidé d'étendre le pass vert de manière plus structurée, y compris restaurateurs, serveurs, barmans, gérants de clubs et employés de cinémas et théâtres, mais aussi pour moniteurs sportifs de gymnases et de piscines. Impliqué aussi chauffeurs de transports en commun locaux, que ceux qui travaillent au contact du public, ou aux guichets. 

Administration publique et secteur privé

En ce qui concerne la administration publique, il convient de noter qu'à l'heure actuelle les avocats et les comptables ne sont pas inclus dans l'obligation de carte de santé contrairement à la magistrats qui relèverait du secteur de l'administration publique. Sans préjudice du fait que pour accéder aux installations publiques, les tribunaux par exemple, les avocats doivent également présenter le laissez-passer. Le dernier sera le travailleurs du secteur privé, comme les ouvriers des grandes usines, mais aussi en général les employés des petites et moyennes entreprises. Dans ce cas, cependant, un certain nombre de questions restent à résoudre telles que la couverture des frais de tampons (qui doit être effectuée par ceux qui ne sont pas vaccinés) : malgré la pression de Confindustria pour que l'État s'en charge, il ressort de l'exécutif qu'en excluant les fragiles, les le coût des tampons ne sera pas pris en charge par l'état non seulement parce que la communauté ne devrait pas les payer mais parce que cela constituerait une forte contre-incitation à la vaccination.

Dans la semaine un autre décret sera décidé sur l'extension du pass vert à tous les agents publics, le date limite il est le 10 octobre, date à laquelle le nouveau décret doit être converti en loi.

Aujourd'hui le premier décret sur le Pass Vert a été converti en loi au Sénat, le deuxième plus vaste est déjà en chantier