Plus de 98% du nombre total de banques opérant en Italie adhèrent aux nouveaux moratoires

Vues

Plus de 98% (en termes d'actifs totaux) des banques en Italie adhèrent aux nouveaux moratoires signés par Abi et les associations de représentants des entreprises. Les nouveaux moratoires sont déjà opérationnels dans toute l'Italie.

Avec les nouveaux moratoires, la possibilité de demander une suspension ou une prolongation a été étendue aux prêts accordés jusqu'au 31 janvier 2020.

Le moratoire fait référence aux prêts aux micro, petites et moyennes entreprises endommagées par l'urgence épidémiologique "COVID-19". La suspension du paiement de la partie principale des échéances du prêt peut être demandée pour une durée maximale d'un an. La suspension est applicable aux prêts à moyen / long terme (hypothèques), également complétés par l'émission de factures agricoles, ainsi qu'aux opérations de crédit-bail, immobilières ou de titres. Dans ce dernier cas, la suspension concerne la part implicite de capital des loyers.

Pour les opérations de prolongation de crédit, la durée maximale de prolongation de l'échéance du crédit peut aller jusqu'à 100% de la durée résiduelle de l'amortissement. Pour le crédit à court terme et le crédit pour la gestion agricole, la période d'extension maximale des échéances est respectivement de 270 jours et 120 jours.

L'accord prévoit que, dans la mesure du possible, les banques peuvent appliquer des mesures plus favorables aux entreprises que celles prévues dans l'accord lui-même et il est à espérer que, afin d'assurer un délai de réponse maximal, les procédures d'enquête préliminaire seront accélérées.

L'accord a été signé par ABI, Alliance of Italian Cooperatives (AGCI, Confcooperative, Legacoop) CIA-Agricoltori Italiani, CLAAI, Coldiretti, Confagricoltura, Confapi, Confedilizia, Confetra, Confimi Industria, Confindustria et Network of Italian Companies (Casartigiani, Cna, Confartigianato, Confcommercio, Confesercenti) qui demandent également d'élargir les opérations du Fonds de garantie pour les PME et des mesures supplémentaires pour faciliter l'accès au crédit.

Afin de faciliter la mise en œuvre de la suspension ou de la prolongation des délais de prêt, l'ABI et les associations représentatives des entreprises signataires s'engagent à promouvoir, auprès des autorités européennes et nationales compétentes, une modification des dispositions actuelles de surveillance concernant la tolérance (dite d'abstention), nécessaire dans une situation d'urgence, telle que la situation actuelle.

Plus de 98% du nombre total de banques opérant en Italie adhèrent aux nouveaux moratoires

| ÉCONOMIE |