Police des chemins de fer - Bilan final d'été

Vues

Environ 800.000 222 personnes contrôlées, 2.162 interpellées et XNUMX XNUMX sous enquête : le bilan des activités de la Police d'Etat dans les gares en période estivale

796.261 identifiés, 222 interpellés et 2.162 enquêtés, plus de 13 kg de drogue saisis dont de la cocaïne, de l'héroïne et du haschich : c'est le bilan des contrôles de la Police des chemins de fer en période estivale (du 1er juin au 31 août).

Dans la période touchée par les voyages de vacances, 47.404 7.740 patrouilles ont été employées dans les gares, et 15.910 2.933 à bord du train, pour un total de 1.760 521 trains fréquentés. 384 XNUMX services anti-poche, XNUMX XNUMX peines lourdes, XNUMX étrangers traqués en situation irrégulière et XNUMX mineurs isolés traqués par le personnel de la Spécialité et rendus à leur famille ou placés en communauté.

9 jours de contrôle extraordinaire organisés par le Service de police ferroviaire sur tout le territoire national en période estivale dont : 3 opérations « gares sûres », avec une intensification globale des services dans les gares (35.408 16 personnes contrôlées, 79 interpellées, 3 sous enquête) ; 1.805 opérations « rail safe day » pour la prévention des comportements inappropriés et dangereux (112 lieux sensibles occupés, 3 sanctions lourdes) ; 1.372 opérations « or rouge » pour lutter contre le phénomène de vol de cuivre (2 XNUMX contrôles effectués, plus de XNUMX tonnes de cuivre d'origine illicite retrouvées).

En plus de ces initiatives, les 2 et 3 juillet, l'opération « Rail Action Day Active Shield » organisée au niveau international par l'association européenne de police des chemins de fer et des transports RAILPOL, qui comprend également la police des chemins de fer italienne (1.442 446 opérateurs impliqués dans toute l'Italie, dans 1.900 gares ; environ 12.240 19 trains habités, 2.270 XNUMX personnes enregistrées, XNUMX arrêtées ou signalées et XNUMX XNUMX bagages enregistrés).

Parmi les principaux résultats :

A Milan, un ressortissant algérien de 37 ans a été arrêté pour vol aggravé. L'homme, après avoir volé une caméra à une équipe qui travaillait à l'extérieur de la gare, a été bloqué par des policiers. L'étranger, qui après le vol s'est enfui, une fois atteint, a frappé les opérateurs à coups de pied et de poing. Les biens volés, intacts, ont été restitués au propriétaire.

Toujours à Milan, dans la gare de Rogoredo, un Algérien de 25 ans et un Libyen de 19 ans ont été arrêtés pour vol. Les policiers, après avoir été alertés par la salle des opérations, au sujet d'un voyageur qui, à bord d'un train arrivant à Rogoredo, avait subi le vol de son ordinateur portable de son sac à dos par deux étrangers, à l'arrivée du train en gare, ils ont bloqué et a arrêté les deux malfaiteurs encore en possession des biens volés, qui ont été restitués.

A San Benedetto del Tronto, des agents de Polfer ont arrêté un Italien de 46 ans recherché pour vol aggravé. L'homme, frappé par la maladie, a demandé l'aide des policiers chargés de la surveillance à l'intérieur de la gare, qui ont immédiatement demandé l'intervention d'un équipage du

salle de premiers soins. Des investigations menées sur le voyageur, alors qu'il suivait un traitement médical, il est ressorti qu'une ordonnance d'emprisonnement était pendante à son encontre, émise par le parquet de Trani devant purger une peine de 6 mois de prison. Après avoir résolu les problèmes de santé, l'homme a été associé à la prison d'Ascoli Piceno.  

Trois citoyens maghrébins ont été arrêtés à la gare de Roma Termini pour vol multiple en compétition. Les agents Polfer, déjà alertés de leur présence dans la gare de triage par le personnel chargé de visionner les caméras de vidéosurveillance, ont remarqué les trois étrangers en train de voler un sac à dos posé sur une marche à l'extérieur de la gare puis de s'enfuir. Bloqués, ils ont été arrêtés, tandis que le sac, contenant un ordinateur portable, un appareil photo, une tablette, des écouteurs et d'autres objets, d'une valeur déclarée comprise entre 3.000 et 4.000 dollars, a été restitué à son propriétaire légitime, un touriste argentin.

A Naples, au terme d'une enquête, les opérateurs Polfer ont exécuté une ordonnance de garde à vue, délivrée par le GIP du tribunal de Naples, à l'encontre d'un Italien de 39 ans, gravement soupçonné d'avoir commis un vol avec la déchirure s'est produite le mois précédent à l'extérieur de la gare. A cette occasion, le suspect, à bord d'une moto, s'est approché d'une femme, la prenant par surprise et lui arrachant son téléphone portable des mains. D'après la description détaillée fournie par la victime et l'homme, déjà connu de la police, a été identifié par la police grâce à quelques images qui le mettaient en scène le lendemain de l'arraché portant les mêmes vêtements et le même casque.

Parmi les histoires avec une fin heureuse:

Celle d'un Lucca de 22 ans qui a déménagé avec des intentions suicidaires. La jeune fille, grâce à la description précise donnée par les proches aux enquêteurs, a été retrouvée par les agents alors qu'elle errait sans but au centre du tunnel. Tranquillisée et accompagnée aux bureaux de Polfer, elle est alors confiée aux soins de ses parents.

Celui d'un garçon de 10 ans retrouvé seul à bord d'un convoi sur la liaison Vintimille - Gênes. Le garçon, d'origine marocaine, a déclaré à la police qu'il avait quitté son domicile, à l'insu de ses parents, avec l'intention d'aller rendre visite à certains de ses amis à Albenga. Contactée avec la famille, ignorant le déménagement, elle s'est précipitée à la gare de Savone où elle a pu à nouveau serrer son fils dans ses bras.

Celle d'une femme de 65 ans originaire de Foggia sauvée par le Polfer di Foggia après avoir été saisie d'une crise cardiaque alors qu'elle attendait de partir pour le Nord avec son mari et sa fille. En particulier, les agents, attirés par les cris des autres voyageurs, se sont immédiatement rendus sur le trottoir du quai et, voyant la femme inconsciente s'effondrer au sol, avec l'aide d'un chauffeur Trenitalia, ils ont entamé des manœuvres de réanimation salvatrices, à l'aide d'un défibrillateur fourni avec la section Polfer et pratiquant le bouche-à-bouche. Grâce à l'intervention rapide des opérateurs, la malheureuse a repris sa respiration spontanément. Entre-temps, les 118 agents de santé sont arrivés et ont transporté l'homme de 65 ans, en code rouge, à l'Ospedali Riuniti de Foggia. La dame est hors de danger.

Police des chemins de fer - Bilan final d'été

| CHRONIQUES |