Pratiques déloyales : Patuanelli : "Engagement à supprimer la limite de 15 % pour sanctionner les ventes à des prix inférieurs au coût de production"

Vues

Sur ma proposition, le Conseil des ministres a approuvé l'avant-projet de décret-loi qui interdit les pratiques déloyales dans les relations commerciales dans la chaîne agroalimentaire. Il s'agit d'une mesure très importante qui servira à rééquilibrer les rapports de force entre les parties au commerce, assurant une position plus juste pour les agriculteurs et les producteurs.

Dans les trois prochains mois, le projet de loi devra être soumis à l'avis des commissions parlementaires puis définitivement approuvé par le Conseil des ministres d'ici la fin de l'année.

J'espère que dans cette période nous pourrons travailler ensemble pour améliorer encore le texte, dans le but de renforcer encore la position contractuelle de la partie la plus faible, en établissant par la loi des critères capables d'assurer un "juste prix" pour le producteur agricole. Par exemple, je pense que la vente de produits agricoles et alimentaires à des prix inférieurs aux prix de production devrait toujours être sanctionnée comme une pratique commerciale déloyale.

La loi d'habilitation sur la base de laquelle le Gouvernement a préparé le projet de décret législatif ne nous a malheureusement pas permis d'atteindre cet objectif. En effet, le Parlement dans la délégation n'a prévu une interdiction que dans l'hypothèse de vendre des produits agricoles à des prix inférieurs de 15 % au coût de production. J'en ai d'ailleurs parlé hier au Conseil des ministres et nous nous sommes tous engagés à supprimer cette référence au quota de 15 %, si le Parlement, dans son avis ou avec des amendements, le décide. - c'est ce que déclare le ministre des Politiques agricoles, alimentaires et forestières Stefano Patuanelli.

Pratiques déloyales : Patuanelli : "Engagement à supprimer la limite de 15 % pour sanctionner les ventes à des prix inférieurs au coût de production"