Ukraine. Pacifique (CI) : « Des centrales électriques tunisiennes et algériennes pour nous libérer de la dépendance énergétique russe »

Vues

"Touchante, à chaque passage, l'intervention du président Zelensky dont j'ai été témoin aujourd'hui dans la salle d'audience de Montecitorio. Tout aussi intense a été la démonstration de solidarité et d'assistance que le président Draghi a exprimée au nom du peuple italien. Il est évident que cette posture, dans la crise russo-ukrainienne, impose à l'Italie la nécessité de rechercher des sources diversifiées d'approvisionnement énergétique. L'autosuffisance énergétique ne peut pas être atteinte pour le moment, mais la diversification géographique est certainement un objectif que l'Italie, avec l'UE, doit poursuivre. »

C'est ce qu'a déclaré la sénatrice Marinella Pacifico (Coraggio Italia, Groupe mixte) et secrétaire de la commission parlementaire Schengen, Europol et Immigration. "L'engagement d'Eni et de notre ministre des Affaires étrangères semble viser à conclure des contrats avec d'autres pays producteurs et à nous libérer de la dépendance russe". Pacific ajoute qu'en tant que président du Comité d'amitié Italie - Tunisie dans la zone UIP, il souligne à quel point "en ces jours agités, la relation commerciale avec l'Algérie et la Tunisie pour la fourniture de gaz via le gazoduc Tramsed est revenue au centre, augmentant les revenus également grâce à l'extraction dans de nouveaux gisements. L'objectif au cours des prochaines années est d'amener 10 milliards de mètres cubes de gaz supplémentaires à Mazara del Vallo. Selon Eni et Sonatrach, le projet d'augmentation de gaz pourrait être atteint rapidement ». "Compte tenu de la délicatesse des relations quadrilatérales, c'est-à-dire UE-Italie-Algérie et Tunisie, j'envisage d'aller à Tunis pour des discussions concernant les sources d'énergie, y compris renouvelables.". Il a conclu.

Ukraine. Pacifique (CI) : « Des centrales électriques tunisiennes et algériennes pour nous libérer de la dépendance énergétique russe »