Un an avec la police de la circulation - La police de la circulation fait le point sur 2018

Avec les patrouilles de surveillance routière 453.473, la police de la circulation a constaté les infractions au code de la route 1.878.255. Retirer les permis de conduire 42.662 et les cartes de circulation 50.905; 2.291.527 le total des points réduit.

 

Les décès dus aux accidents de la route diminuent.

La tendance du phénomène accidentel, détectée par la Police d'Etat et Arma dei Carabinieri au 16 décembre 2018, a enregistré (sans les données de la Police Municipale), par rapport à 2017, une légère augmentation du nombre total d'accidents (71.880, +1,2 , 47.104%) et une baisse de celle des blessés (0,6, -4,2%), elle exprime en revanche un renversement de tendance par rapport aux accidents mortels, avec une nette diminution des sinistres de 1.439 % (63, moins 1,2) et une baisse plus modeste des victimes de 1.618% (parmi les 20 décédés - 2017 de moins qu'en 43 - XNUMX victimes de l'effondrement du pont Morandi à Gênes sont incluses).

ISTAT propose une comparaison des performances présentées qui, dans l’estimation préliminaire des six premiers mois de l’année 2018 (données Polizia di Stato, Arma dei Carabinieri et Police municipale), a diminution du nombre d'accidents de la route avec blessures chez les personnes de 2017%, diminution du nombre de personnes blessées par 3% et diminution du nombre de victimes égale à 3%.

La sécurité de la mobilité est une priorité pour la police d'État qui, avec ses spécialités de la police de la circulation, a toujours recherché des solutions avancées en termes de technologie, de procédures et de modèles opérationnels, afin de garantir des services de prévention et de contrôle plus efficaces.

Commandes à vitesse moyenne avec les systèmes Tutor et Vergilius.

L'utilisation du Tutor, réparti en 39 sites, a permis de constater, du 27 juillet 2017 au 30 novembre 2018, 45.389 violations des limites de vitesse.

 

Contraste de la conduite sous l'influence de l'alcool et des drogues.

Dans le 2018, la campagne de contrôle extraordinaire sur les conditions psychophysiques des conducteurs de véhicules s'est poursuivie, avec l'utilisation conjointe de la police de la circulation, des médecins et du personnel de santé de la police d'État, afin d'enquêter sur les conducteurs de véhicules servant à la consommation d'alcool et de drogues. des stupéfiants.

Au total, 18 points de contrôle ont été activés - au 2018 novembre 832 - avec le recours à 4.869 agents de la police de la circulation et à 1.278 médecins et agents de santé de la police d'État.

Les conducteurs contrôlés étaient 34.362, dont 6,5% (égal à 2.229) était positif pour l'alcool avec un taux d'alcoolémie supérieur à 0,5 g / l, tandis que 1,6% (égal à 537 conducteurs) était positif à ou plusieurs médicaments au cours des essais sur route. Pour ces sujets (en plus du retrait préventif de la licence envisagé par le CdS), nous avons procédé à la collecte d'échantillons salivaires sur la route, envoyés à Rome au Centre de toxicologie médico-légale de la police d'État pour analyse en laboratoire. Ce dernier a confirmé la positivité pour au moins une substance psychoactive des conducteurs 386, égale à 71,9% de ceux (537) testés positifs au test de dépistage sur route, et à 1,1% des conducteurs contrôlés globaux.

 

Services contre les soi-disant "massacres du samedi soir".

Depuis le début de l’année chez 9 en décembre dernier, la police de la circulation et Arma dei Carabinieri utilisaient des patrouilles 00,00 aux points de contrôle, détectant les accidents 06,00 (moins comparé à 158.111) qui a causé des victimes 2.696 (59 moins que l’année dernière). Les pilotes testés avec des éthers et des précurseurs étaient 2017 (-109%), dont 9% (égal à 207.862, dont 10,6 hommes et femmes 5,2) testés positifs au BAC (dans le 10.763, le pourcentage était de de 9.187%). Les personnes signalées pour conduite avec facultés affaiblies par la drogue étaient plutôt 1.576. Véhicules saisis pour confiscation de 2017.

 

Camion.

Conformément aux objectifs énoncés dans le mémorandum d’accord entre le ministre de l’Intérieur et le ministre des Infrastructures et des Transports de juillet 2009, la police de la circulation a continué, au cours de la 2018, à renforcer considérablement les services de contrôle dans le secteur des transports professionnels. (également effectué conjointement avec le personnel du Département des transports terrestres avec les centres de révision mobiles).

Les données sur 30 November 2018 sont:

  • Services effectués: 3.315;
  • Opérateurs de police de la circulation employés: 17.784; Ministère des infrastructures et des transports: 5.256;
  • Véhicules lourds contrôlés: 40.608, dont 6.504 (égal à 16%)
  • Infractions vérifiées: 31.211; licences retirées: 379; cartes de circulation retirées: 658.

 

Voyages scolaires en toute sécurité.

En outre, lors du 2018, en accord avec le Ministère de l'éducation, des universités et de la recherche, des contrôles d'initiative ont été initiés ou sur recommandation de l'institut scolaire visant à contrôler les bus destinés au transport d'écoliers pour des déplacements. ou des voyages éducatifs. Au cours des premiers mois 11 de l'année, les bus 16.668 ont été contrôlés, parmi lesquels 2.261 présentait au moins une irrégularité, pour un total d'infractions à 3.471. Les permis de conduire et cartes d’enregistrement 35 ont été retirés. Depuis le début de l'initiative, dans 54, les bus contrôlés par 2016 ont été 43.061 à la demande des écoles. Ceux qui avaient une ou plusieurs irrégularités étaient 31.023; 6.511 les infractions détectées avec les licences 9.278 et les cartes de circulation retirées 121.

 

Opérations à impact élevé.

Du 1 de janvier au 31 de décembre aux services prévus au niveau régional, des dispositifs spécifiques ont été planifiés à l’échelle nationale, selon le modèle des "opérations à impact élevé", à hauteur d’environ 2018 par mois, afin de soumettre un contrôle massif secteurs de transport et de vérifier le respect des réglementations spécifiques visant à garantir la sécurité routière. Les dispositifs ont été programmés et mis en oeuvre par du personnel spécialement formé dans les zones de circulation où les violations constituent un danger général pour la sécurité des citoyens.

Les transactions en question concernent les secteurs suivants qui, lors du 20 de décembre, ont enregistré les résultats indiqués ci-après:

  • Ceintures de sécurité et systèmes de retenue (12 opérations - 130.672 46.006 véhicules contrôlés et 15.089 XNUMX infractions constatées dont XNUMX XNUMX se rapportent à une législation spécifique);
  • Assurance obligatoire (opérations 7 - véhicules contrôlés par 51.632 - violations contestées par 15.945 dont 2.182 au règlement spécifique);
  • Transport routier national et international de personnes (opérations 5 - véhicules contrôlés par 6.542 et 1.757, constatation d'infractions dont 816 est conforme à la réglementation spécifique);
  • Transport d'animaux vivants (opérations 5 - véhicules contrôlés par 12.379 et 6.564 ont constaté des infractions dont 244 était conforme à la législation spécifique);
  • Transport de marchandises dangereuses (opérations 3 - véhicules contrôlés par 14.151 et violations de 9.876 déterminées par la réglementation spécifique);
  • Transports exceptionnels (opérations 2 avec des véhicules contrôlés par 210 et violations de 33 déterminées par la législation spécifique);
  • Transport de substances alimentaires (opérations 5 - véhicules contrôlés par 18.981 - violations constatées par 8.342 dont 381 est conforme à la réglementation spécifique);
  • Utilisation correcte des téléphones conduisant des véhicules (opérations 5 - véhicules contrôlés par 96.870 et violations constatées par 5.807 liées à des réglementations spécifiques);
  • État d'efficacité des pneus (3 opérations - 31.487 10.981 véhicules inspectés - 1.356 XNUMX infractions constatées dont XNUMX XNUMX à une législation spécifique).

Les commandes "High Impact" ont déjà été reprogrammées dans l’ensemble du 2019.

 

Activité de la police judiciaire.

Dans le cadre de l’activité spécifique de lutte contre le trafic illicite de véhicules, priorité des équipes de police judiciaire spécialisée, des personnes de 78 ont été arrêtées au cours de l’année de référence et dénoncées à 746 AG; les véhicules saisis étaient 594, tandis que les activités d'enquête ont permis d'identifier de nouveaux véhicules 463, principalement à l'étranger. Des enquêtes sur des fraudes, notamment des fraudes à l'assurance, une modification de l'indicateur de vitesse et des permis de conduire illégaux, ont permis d'arrêter 13 et de lui signaler que 830 se trouvait en état de liberté.

Sur le réseau autoroutier, l'intensification des services directs en ligne prioritaire pour contrer les phénomènes de vol et de vol des transporteurs, des entreprises commerciales et des usagers en transit a permis d'arrêter des personnes 63 et de les signaler à l'AG 277.

Enfin, les résultats obtenus dans le secteur des chèques aux entreprises liées à la circulation de véhicules ont été significatifs. En particulier, les exercices 5.011 entre ateliers de carrosserie, ateliers de réparation d’automobiles, auto-écoles, salles d’exposition d’autos, salles d’exposition d’autos ont fait l’objet d’un contrôle et 1.956 a été constatée. Parmi celles-ci, la saisie administrative a été effectuée pour les affaires 359, alors que pour les violations 273, la saisie pénale a été effectuée.

Globalement, au cours de l’année en cours (données consolidées au 15 de décembre), la spécialité a procédé à des arrestations de 788, à des plaintes de 19.251 en état de liberté et à des véhicules 846 saisis.

 

Campagnes d'information et éducation routière.

Nombreuses campagnes d'information et d'éducation au cours de l'année.

  • La campagne de sécurité routière Icaro - qui en est maintenant à sa 18e édition - promue par la police d’État en collaboration avec le Département de psychologie de l’Université «Sapienza» de Rome, le Ministère des infrastructures et des transports, le Ministère de l’éducation, Université et recherche, le Moige (Mouvement des parents italiens), la Fondation ANIA pour la sécurité routière, la Fédération italienne de cyclisme, la société SINA du groupe autoroutier ASTM-SIAS, Enel Green Power Spa, le groupe Autostrade del Brennero. Cette année, l'initiative a attiré l'attention sur le thème de la distraction au volant en raison de l'exécution de plusieurs actions en même temps (ce que l'on appelle le multitâche).
  • le projet Biciscuola - promu par RCS Sport - La Gazzetta dello Sport et en collaboration avec MIUR. Cette initiative liée au Giro d'Italia s'adresse exclusivement aux écoles primaires de toute l'Italie afin de sensibiliser les jeunes au respect de l'environnement et aux règles de sécurité et d'éducation sur la route.
  • La campagne d'éducation #buonmotivo en collaboration avec ANAS SpA, visant à sensibiliser les usagers de la route aux risques liés à un comportement impropre ou impropre.
  • "Centres ouverts" - Séminaires de formation organisés dans diverses régions italiennes dans le cadre d'un protocole d'accord signé entre Enel Green Power et la police d'État et visant les écoliers de la région afin de diffuser la culture de la légalité et de la sécurité routière .
  • Séminaires de formation organisés dans différentes régions italiennes dans le cadre d'un protocole d'accord signé entre Enel SpA et la police d'État et destiné aux employés du groupe Enel afin de diffuser la culture de la légalité et de la prévention des accidents de la route, en particulier aux accidents en cours.
  • "Guida Sicura" - Séminaires de formation organisés dans toute l'Italie dans le cadre d'un protocole d'accord signé entre Poste Italiane SpA et la police d'État afin de sensibiliser les employés de Poste Italiane à la prévention et à la sécurité routières des accidents de la route et en particulier ceux en cours.
  • Children in Auto, en collaboration avec le ministère de la Santé, le ministère des Infrastructures et des Transports et les principales associations de pédiatres, pour sensibiliser les adultes à l'importance de l'utilisation des dispositifs de retenue pour enfants dans la voiture ainsi que les aspects liés à leur sécurité lorsqu'ils voyagent en voiture.
  • "Hiver en sécurité" et "Vacances sûres" - également au 2018, des campagnes ont été menées en collaboration entre la police d'État, Assogomma et Federpneus, sur le bon équipement et l'efficacité des pneus pendant les périodes d'hiver et d'été. La collaboration s’est faite par des contrôles routiers ciblés.
  • «Chiron - du côté des victimes». Le projet Chirone pour les victimes d'accidents s'adresse aux agents de police appelés à intervenir dans des conditions à fort impact émotionnel comme celui qui survient à la suite d'un accident. Le projet fournit un soutien et une formation aux personnes impliquées (activement et passivement) dans la gestion d'un événement traumatique. Les partenaires de l'initiative sont l'Université Sapienza de Rome - Département de psychologie et la Fondation ANIA.

Un an avec la police de la circulation - La police de la circulation fait le point sur 2018