Yémen, les enfants meurent de faim dans l'indifférence de tous

Amal Hussain est morte de faim, la petite fille qui, malgré elle, est devenue le symbole des souffrances infligées par la guerre au peuple du Yémen. La petite fille a été réduite à la peau et aux os dans son pays ravagé par les conflits. Le New York Times a publié sa photo la semaine dernière, pour tenter de briser le silence et l'indifférence du monde.

Alors un journaliste du NY Times: «Nous avons appris hier quelques jours après avoir visité l'hôpital qu'Amal était décédée. Le médecin avait dit qu'elle devait être envoyée à quinze kilomètres dans un hôpital de Médecins sans frontières, mais la mère avait dit qu'elle n'avait pas les moyens de transporter sa fille. Comme beaucoup de Yéménites, non seulement ils n'ont pas de nourriture pour acheter de la nourriture, mais même pas pour payer le gaz. Cela signifie que les pauvres n'ont pas les moyens d'emmener leurs enfants malades à l'hôpital. Alors la dame a ramené sa fille à la maison, dans sa masure dans le camp de réfugiés, et 3 jours plus tard, elle nous a dit que l'enfant était mort ».

Malgré ces horreurs quotidiennes, la diplomatie marque aussi le pas malgré les appels du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres qui a demandé d'arrêter les violences et de sauver le pays qui se dirige vers un précipice et enfin de faire le tour d'une table pour parler de paix: " Ce n'est pas une catastrophe naturelle, les Nations Unies nourrissent 8 millions de personnes mais sans action urgente, 14 millions de personnes, soit la moitié de la population, pourraient être en danger dans les mois à venir ».

Les chiffres sont épouvantables. Selon Save the children, 5 millions d'enfants yéménites risquent de mourir de faim en raison de la guerre qui a éclaté en 2015.

Yémen, les enfants meurent de faim dans l'indifférence de tous

| PREUVE 1, MONDE |