Crise des entreprises : mise en place d'une commission d'adaptation des dispositions pénales

Vues

La ministre de la Justice, Marta Cartabia, a signé hier le décret portant création d'une commission ministérielle chargée d'élaborer des propositions pour la révision des délits de faillite. Une intervention rendue nécessaire par le contexte différent, pour adapter les affaires pénales à la discipline modifiée de la crise des affaires et de l'insolvabilité et les rendre fonctionnelles, en plus de garantir les raisons des créanciers, également pour la prévention de la crise des affaires et le recouvrement des continuité de l'activité

La commission ministérielle est présidée par Renato Brichetti, président de section de la Cour suprême de cassation et devra achever ses travaux d'ici le 31 janvier 2022.

La Commission - à laquelle participent Raffaele Piccirillo, chef du Cabinet, et Franca Mangano, chef du Bureau législatif - est également composée d'Enrico Basile (professeur adjoint de droit pénal), Alessandro Buccino Grimaldi (magistrat), Massimo Donini (professeur de droit pénal), Fausto Giunta (professeur de droit pénal), Francesco Mucciarelli (professeur agrégé de droit pénal), Luigi Orsi (magistrat), Vincenzo Picciotti (magistrat), Luca Pistorelli (magistrat), Marco Riva (comptable), Sergio Seminara (professeur de droit commercial), Paolo Veneziani (professeur de droit pénal) et Maria Vessichelli (magistrat).

Crise des entreprises : mise en place d'une commission d'adaptation des dispositions pénales