MiPAAF : Dans le décret d'aide de 180 millions aux petites et moyennes entreprises, un fonds de 20 millions refinancé et des incitations à l'agro-voltaïque

Vues

180 millions pour l'accès aux garanties Ismea sur les prêts aux petites et moyennes entreprises agricoles et de pêche qui ont enregistré une augmentation des coûts de l'énergie, des carburants ou des matières premières au cours de 2022, le refinancement du "Fonds la possibilité d'augmenter la production d'électricité à partir de sources renouvelables pour le secteur agricole et l'application de taux réduits tant au niveau des accises que de la taxe sur la valeur ajoutée avec la réduction de la TVA à 20% pour les carburants.

Ce sont les principales mesures agricoles du décret d'aide lancé en MDP et fortement souhaitées par le ministre des politiques agricoles Stefano Patuanelli pour soutenir les chaînes de consommation et d'approvisionnement les plus touchées par les effets négatifs sur les coûts de production et de distribution et contrer la crise de liquidité de les entreprises agroalimentaires liées à la hausse exceptionnelle des coûts de l'énergie et des matières premières.

En détail:

En ce qui concerne les garanties sur les prêts en faveur des entreprises agricoles, de pêche et d'aquaculture de 180 millions d'euros, l'accès à la garantie directe Ismea avec une couverture à 100 % pour les nouveaux prêts sera autorisé, à condition que le début du remboursement du capital au plus tôt plus de 24 mois à compter du décaissement et a une durée maximale de 120 mois et un montant ne dépassant pas 100% du montant total des coûts et en tout cas ne dépassant pas 35 2022 euros pour ceux qui ont enregistré une augmentation des coûts de l'énergie, pour carburants ou matières premières au cours de l'année XNUMX. 

Pour soutenir les exploitations agricoles qui doivent faire face aux dégâts économiques causés par la guerre en Ukraine et les sanctions contre la Russie, le "Fonds pour le développement et le soutien des entreprises agricoles, de pêche et d'aquaculture" est refinancé pour 2022 au ministère des politiques agricoles pour 20 millions d'euros supplémentaires, qui fourniront des subventions aux entreprises qui ont subi des dommages économiques en raison de la contraction de la demande, de l'interruption des contrats et de la crise des chaînes d'approvisionnement. Le Fonds de développement et de soutien aux entreprises agricoles, de pêche et d'aquaculture, créé avec la loi de finances pour 2021, a représenté l'un des outils les plus utiles et les plus efficaces de soutien au secteur primaire fortement touché par l'urgence COVID - 19. Les mesures financées ont assuré la continuité de la production et permis la mise en place de stratégies d'intervention à moyen - long terme en faveur des opérateurs des filières agroalimentaires. Le refinancement du fonds apparaît aujourd'hui nécessaire pour permettre au Ministère des Politiques Agricoles, Alimentaires et Forestières de préparer une série de mesures (similaires à celles déjà mises en place pendant la phase d'urgence sanitaire) pour soutenir les entreprises qui ont souffert - et souffrent encore aujourd'hui - les effets néfastes de la crise russo-ukrainienne, à la fois en raison des restrictions à l'exportation et des difficultés à trouver des matières premières

Pour accélérer l'enjeu des agro-énergies, poursuivre les objectifs de transition écologique et offrir de nouvelles possibilités aux entreprises pour contrer l'augmentation des coûts de l'énergie, favoriser l'auto-approvisionnement énergétique des entreprises et garantir la diversification des sources du système italien, ainsi que pour assurer une source de revenu supplémentaire dans le cadre de la multifonctionnalité de l'exploitation, dans le décret d'aide l'augmentation de la production d'électricité à partir de sources renouvelables a été accordée au secteur agricole pour créer des systèmes photovoltaïques sur les toits de ses installations de production avec une puissance supérieure à la consommation annuelle moyenne d'électricité, y compris l'électricité des ménages et la vente de l'électricité produite sur le réseau.

Enfin, pour donner du souffle aux citoyens et aux entreprises, la baisse des accises sur les carburants est reconduite pour 2 mois supplémentaires. Le décret sur les carburants est prolongé jusqu'au 8 juillet et également étendu au gaz naturel utilisé pour le transport et l'application du taux d'accise sur le diesel professionnel est suspendue.

MiPAAF : Dans le décret d'aide de 180 millions aux petites et moyennes entreprises, un fonds de 20 millions refinancé et des incitations à l'agro-voltaïque 

| ÉCONOMIE |