Patuanelli, discours en visioconférence avec le commissaire européen

Vues

Discours du ministre des politiques agricoles, alimentaires et forestières, Stefano Patuanelli, lors d'une conférence de presse avec le commissaire européen à l'agriculture, Janusz Wojciechowski

Nous avons travaillé ces derniers mois avec le Conseil pour faire en sorte que la réforme de la PAC post-2020, une réforme d'époque, soit conçue pour répondre aux besoins des agriculteurs de tous les États membres et faire entrer l'agriculture dans une nouvelle phase, une phase dans laquelle il est nécessaire trouver le juste équilibre entre durabilité environnementale, économique et sociale. Je pense que l'équilibre, malgré de nombreuses difficultés, a également été trouvé grâce à l'excellent travail que la Commission a développé et à la médiation menée par le commissaire Wojciechowski.

Aujourd'hui nous avons retracé ces moments et nous avons voulu regarder vers l'avenir et vers ce à quoi les États membres sont appelés sur les Plans Stratégiques Nationaux : un élément absolument nouveau de la PAC qui va nous permettre de doter les producteurs, les exploitations, de tous les outils nécessaires pour atteindre les objectifs que s'est fixés la PAC.

Nous avons la possibilité de diriger les producteurs italiens dans une nouvelle phase grâce aux nouvelles technologies, à l'agriculture de précision et aux techniques de production qui sont à la base de la production italienne et qui nous permettent de maintenir une grande spécificité des produits agricoles italiens et d'augmenter la capacité de production et la compétitivité.

Je suis convaincu que tout cela se déroulera dans les délais que nous nous sommes fixés dans la construction du Plan stratégique, avec l'implication de nombreuses contreparties intéressées : syndicats et producteurs, organisations environnementales, institutions, qui dans la Table de partenariat travaillent déjà sur la grille qui composera le Plan Stratégique National.

Le cadre juridique de la nouvelle PAC n'est pas encore définitif. Nous garantissons le maximum d'efforts pour parvenir à la conclusion de ce chemin d'ici le 31 décembre de cette année.

Avec le commissaire Wojciechowski, nous avons abordé d'autres sujets liés aux problèmes climatiques, aux adversités qui se répètent chaque jour non seulement dans notre pays mais dans toute l'Europe, comme en Allemagne et en Belgique, les gelées qui ont frappé la France et l'Italie ces derniers mois. l'Italie, les gros orages de grêle en juillet et les incendies en Sardaigne.

Je remercie le commissaire de soutenir aujourd'hui la valeur de notre modèle de production composé de petites entreprises, d'entrepreneurs, qui investissent leur temps pour protéger notre territoire et nous offrir des produits de la plus haute qualité et de l'excellence. Nous nous retrouverons à Florence lors de la Ministérielle de l'Agriculture au G20 les 17 et 18 septembre où nous continuerons d'aborder ces questions très importantes pour la planète.

Patuanelli, discours en visioconférence avec le commissaire européen