Peste porcine. Le ministre Patuanelli a signé un décret d'une valeur de 25 millions pour soutenir les entreprises touchées

Vues

Le décret régissant les critères d'octroi du fonds en compte courant de soutien à la filière porcine, d'un montant de 25 millions d'euros, a été signé par le ministre des Politiques agricoles, alimentaires et forestières, Stefano Patuanelli.

Le décret, qui a reçu hier l'accord de la Conférence État-Régions, vise à soutenir les entreprises de la filière porcine ayant subi des dommages indirects du fait de l'application des mesures de prévention, d'éradication et d'endiguement de l'épidémie de peste porcine africaine (PSA ) et le blocage des exportations de produits transformés, à compter du 13 janvier 2022 jusqu'au 30 juin 2022 et qui sont situés dans des communes soumises à des restrictions sanitaires.

60% des ressources sont allouées aux PME de production agricole et 40% aux entreprises du secteur de l'abattage et de la transformation.

L'objectif du décret est de soutenir les entrepreneurs concernés et de faire face à la crise résultant des mesures d'éradication, de la fermeture de l'entreprise, de l'impossibilité de commercialiser le produit selon les circuits commerciaux normaux, du blocage des exportations et d'autres types de dommages indirects.

En particulier, les petites et moyennes entreprises de production primaire et les entreprises des secteurs de l'abattage et de la transformation du porc, concernées par les restrictions à la circulation des animaux et à la commercialisation des produits dérivés, situées dans les communes soumises aux restrictions sanitaires indiquées dans le décret, ceux qui en 2021 utilisaient des porcs ou du porc des régions concernées par la disposition et ceux qui en 2021 exportaient du porc ou des produits transformés vers des pays non européens où il était impossible d'exporter totalement ou partiellement de la charcuterie d'Italie pendant la période d'examen.

Peste porcine. Le ministre Patuanelli a signé un décret d'une valeur de 25 millions pour soutenir les entreprises touchées

| NOUVELLES " |